DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dakar-2018: A Al-Attiyah (Toyota) la 3e spéciale, à Peterhansel (Peugeot) le général

Vous lisez:

Dakar-2018: A Al-Attiyah (Toyota) la 3e spéciale, à Peterhansel (Peugeot) le général

Taille du texte Aa Aa

La Qatarien Nasser Al-Attiyah (Toyota) s’est relancé après une journée sans, en remportant lundi la 3e spéciale du Dakar-2018, tandis que le Français Stéphane Peterhansel (Peugeot) s’est installé en tête du général.

Le pilote âgé de 47 ans a bouclé les 295 km du parcours sablonneux entre Pisco et San Juan de Marcona au Pérou en 3 h 09 min 08 sec, devant les favoris de la marque au lion, Peterhansel (à 04 min 05 sec) et l’Espagnol Carlos Sainz (à 05 min 47 sec).

“Bien sûr nous avons attaqué, oui, mais pas comme des dingues. Les écarts n’ont rien d’inquiétant, la course est encore longue”, a réagi Al-Attiyah.

L’attendu Sébastien Loeb, pas le plus à l’aise dans les dunes, a perdu 8 min 34 sec (5e) sur le vainqueur du jour. Le Français est désormais à 10 min 11 sec du nouveau leader du classement général, son coéquipier Peterhansel, pas encore vainqueur d‘étape mais toujours bien placé.

“C’est un peu tôt pour être en tête du classement général, mais nous sommes placés. Le jeu, c’est d‘être le plus régulier possible, et à un moment, de frapper un grand coup. Mais pour le moment il s’agit juste de rester au contact”, a commenté “Peter”.

Cyril Despres, premier du classement général avant le départ, a terminé 4e, à 7 min 43 sec.

- Roma accidenté –

Al-Attiyah compte déjà deux succès cette année, après celui obtenu samedi entre Lima et Pisco.

Il s’est relevé d’une journée de dimanche difficile, marquée par les nausées de son copilote français Matthieu Baumel et conclue à la 8e place, à 14 min 51 sec du vainqueur Despres.

Al-Attiyah, double vainqueur du Dakar (2011, 2015), se replace ainsi au général, 3e à 07 min 43 sec de Peterhansel, à un rang plus en ligne avec son ambition de victoire finale.

La journée a notamment été marquée par le spectaculaire incendie dès le km 3 dans la Toyota des Argentins Alicia Reina et Carlos Pelayo. La pilote et le copilote s’en sont sortis indemnes.

Le pilote leader de Mini, l’Espagnol Nani Roma, a également été victime d’un accident à moins d’un kilomètre de l’arrivée, mais a pu finir, avec plus de 26 minutes de retard, à la 16e place. Si Roma va bien, l‘état de son copilote Alex Haro inquiétait son équipe et laissait en suspens la participation du duo pour la suite.

La 4e spéciale, longue de 330 km, dessinera mardi une boucle autour de la ville côtière de San Juan de Marcona.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.