DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Netanyahu confronté aux propos de son fils à la sortie d'un bar à strip-tease

Vous lisez:

Netanyahu confronté aux propos de son fils à la sortie d'un bar à strip-tease

Taille du texte Aa Aa

Benjamin Netanyahu est à nouveau confronté aux frasques d’un de ses fils tenant des propos potentiellement gênants sur les relations d’affaires du Premier ministre israélien dans un enregistrement réalisé à son insu à la sortie d’un bar à strip-tease.

La deuxième chaîne de télévision a diffusé lundi soir cet enregistrement audio d’une conversation datant selon elle de 2015 entre Yaïr Netanyahu et un de ses amis, le fils de Kobi Maïmon, l’un des hommes les plus riches d’Israël.

Yaïr Netanyahu et Nir Maïmon, apparemment éméchés, sont dans une voiture avec un autre jeune homme, Roman Abramov, collaborateur en Israël du milliardaire australien James Packer, un chauffeur et un garde du corps, selon la deuxième chaîne.

La provenance de l’enregistrement est inconnue, mais personne, pas même Yaïr Netanyahu, n’en a contesté l’authenticité.

Yaïr Netanyahu parle de strip-teaseuses et de prostituées en langage vulgaire.

“Mon père a fait gagner 20 milliards de dollars au tien, tu peux bien me donner 400 shekels”, dit Yaïr Netanyahu à Nir Maïmon.

Yaïr Netanyahu fait à l‘évidence référence à un important accord pour l’exploitation des champs gaziers découverts en Méditerranée au large d’Israël. Le père de Nir Maïmon est un actionnaire de premier plan d’Isramco, l’une des compagnies exploitant ces champs gaziers.

Les propos de Yaïr Netanyahu sont rendus publics à un moment où son père est mis en cause pour ses relations avec de riches personnalités. Dans l’une des enquêtes le visant, M. Netanyahu est soupçonné d’avoir reçu, illégalement, des cadeaux de telles personnalités, dont l’Australien James Packer et un producteur à Hollywood, Arnon Milchan.

Yaïr Netanyahu, 26 ans, a présenté des excuses, affirmant que ses propos tenus “sous l’influence de l’alcool n’auraient pas dû être prononcés”.

Quant à ses déclarations sur l’accord gazier, “il s’agissait d’une blague, n’importe qui doué d’un peu de bon sens s’en rend tout de suite compte”, a-t-il dit dans un communiqué diffusé par les médias.

Le chef du parti travailliste Avi Gabbay s’est emparé de l’enregistrement, “nouvelle tache sur l’accord de gaz corrompu”, a-t-il dit sur Twitter.

Dans un communiqué, le bureau du Premier ministre s’est gardé d‘évoquer l’accord gazier. Il s’est contenté de réagir à un autre aspect de la controverse: la présence d’un garde du corps au cours de cette virée et la protection rapprochée dont bénéficie les enfants de M. Netanyahu.

“Le Premier ministre n’est pas consulté sur les conditions de la protection de ses enfants, décidées par les services de sécurité”, a-t-il dit.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.