DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réchauffement confirmé entre les deux Corées

Vous lisez:

Réchauffement confirmé entre les deux Corées

Taille du texte Aa Aa

Une poignée de main inimaginable il y a encore quelques semaines.
Mardi, des officiels sud-coréens ont rencontré une délégation nord-coréenne à Panmunjom, le célèbre village frontalier de la DMZ (zone démilitarisée) où avait été signé le cessez-le-feu entre les deux pays en 1953.

Cette rencontre a permis de concrétiser la participation des Nord-Coréens aux prochains Jeux Olympiques d'Hiver.

Chun Hae-Sung, vice-ministre sud-coréen chargé de la réunification: "La Corée du Nord a déclaré qu'elle enverrait une délégation de haut rang aux Jeux Olympiques d'Hiver de Pyeongchang incluant des membres du comité national olympique, des athlètes, des artistes, des supporteurs, une équipe de démonstration deTaekwondo ainsi que des des journalistes."

Ce réchauffement soudain des relations entre les deux pays tranche avec le climat délétère qui s'est installé entre Pyongyang et Washington ces derniers mois sur fond de menace nucléaire.
Ce rapprochement fait suite à la main tendue du dictateur nord-coréen qui avait lui-même évoqué le 1er janvier une participation aux JO.

Ce mardi, les discussions continuent à la Maison de la Paix, lieu des accueil des pourparlers. Il reste encore à déterminer si les représentants des deux pays feront une entrée commune lors des cérémonies d'ouverture et de clôture des Jeux de Pyeongchang. Comme ce fut le cas aux JO de Sydney, d'Athènes, et de Turin. Seule certitude : le déplacement et l'hébergement de la délégation nord-coréenne seront pris en charge par la Corée du Sud.

Cet apaisement n'est-il que de façade? Le journal nord-coréen Rodong Sinmun n'a pas mentionné ces pourparlers, se contentant de rappeler que la politique américaine de pressions et de sanctions avait échoué et que Pyongyang était devenu "une puissance nucléaire internationale".

De son côté, Donald Trump semble vouloir mettre entre parenthèses ses diatribes contre le régime nord-coréen : il a accepté le report de manoeuvres militaires dans la région et a espéré que les discussions actuelles se prolongeront au-delà des JO.

Le président américain s'est félicité ce week-end de la reprise des discussions, espérant qu'elles aillent "au-delà" des JO. Il s'est aussi dit prêt à s'entretenir avec M. Kim.

Avec Agences