DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Hongrie, l'hiver chamboulé

Vous lisez:

En Hongrie, l'hiver chamboulé

Taille du texte Aa Aa

Dans la Grande Plaine de Hongrie, on se croirait en plein mois d'avril. En temps normal, à cette période, les températures sont négatives et le sol est gelé, voire recouvert de neige. Or ces derniers jours, les températures ont tourné autour des 12 degrés et avoisinent actuellement les 7. Pour la climatologue Monika Lakatos, le fait que l'hiver soit polaire aux États-Unis et étonnamment doux en Hongrie est pourtant lié.

"Le froid extrême aux Etats-Unis et les températures douces en Europe centrale et orientale ont pour origine le même phénomène, explique-t-elle. Les cyclones de la région atlantique amènent un froid glacial aux États-Unis avec les courants nord, tandis qu'avec les courants sud, ces cyclones amènent de l'air doux dans le bassin des Carpates."

Zsombor Urban est céréalier. Il cultive notamment du blé et de l'orge. Si la chaleur hivernale peut présenter un atout, il s'inquiète des fluctuations de températures qui pourraient suivre et de la prolifération des champignons qui risquent de parasiter ses cultures.

"Comme vous pouvez le voir, les cultures ont commencé la photsynthèse, ce qui n'est pas un problème en soi parce que le blé va commencer le tallage, confie-t-il. Mais si le printemps est sec, le tallage ne sera pas complet et cela aura un impact négatif sur la récolte. Donc nous sommes heureux que l'hiver soit doux, mais d'un autre côté, c'est un problème à cause des champignons qui vont attaquer les céréales et des mauvaises herbes qui ont commencé à pousser."

Pour cet agriculteur comme pour bien d'autres professions tributaires de la météo, s'adapter aux bouleversements saisonniers est désormais la règle.