DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Biathlon: les Allemandes relancent la machine, les Françaises 9es

Vous lisez:

Biathlon: les Allemandes relancent la machine, les Françaises 9es

Taille du texte Aa Aa

Battue la semaine dernière par la France, l’Allemagne a repris ses bonnes habitudes sur le relais dames en remportant samedi devant son public l‘épreuve de Ruhpolding, comptant pour la Coupe du monde de biathlon, les Bleues n’ayant pris qu’une piètre 9e place.

Auteurs du Grand Chelem sur cette spécialité la saison dernière (5 succès en 5 courses) et victorieuses du premier relais de l’hiver à Hochfilzen, les Allemandes avaient été surprises par les Françaises il y a six jours à Oberhof. Mais elles ont su rectifier le tir pour confirmer leur statut de favorites à moins d’un mois des JO d’hiver (9-25 février à Pyeongchang).

L’Allemagne (Preuss, Herrmann, Hildebrand, Dahlmeier) a devancé de peu (2,9 secondes) l’Italie (Vittozzi, Wierer, Gontier, Sanfilippo) et la Suède (Persson, Brorsson, Magnusson, Oeberg).

La France, longtemps à la bagarre avec le groupe de tête, a craqué lors du dernier relais assuré par Celia Aymonier, qui n’a pas marqué des points dans l’optique d’une sélection aux JO.

Privées de leurs deux meilleures biathlètes, Justine Braisaz et Anaïs Bescond, mises au repos, les Bleues n’ont terminé que 9e malgré les belles performances des soeurs Chevalier (Anaïs et Chloé) et la course rassurante de Marie Dorin.

Partie en 2e relayeuse, la quintuple championne du monde, dispensée des épreuves individuelles à Ruhpolding après un début de saison catastrophique, s’est fait plaisir et s’est repositionnée dans la course à une place dans le groupe France aux JO.

Il ne reste plus qu’une étape de Coupe du monde avant les jeux Olympiques, à Anterselva (Italie), du 18 au 21 janvier (sprint, poursuite, mass-start).

“Cela fait très longtemps que je n’avais pas fini avec les jambes qui brûlent”, a déclaré Dorin sur la Chaîne L’Equipe. “Je suis contente de cette course. Elle m’a fait du bien à la tête. Ce n’est pas facile de ne rien faire quand le reste du groupe court. Mon tir couché a été rapide, le debout un peu moins. J’ai quand même pris du plaisir mais j‘étais très concentrée. Sur les skis, je n’ai pas subi la course. Franchement, c’est vraiment cool parce que j’en avais vraiment besoin.”

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.