DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Graët: "Pas de quoi assassiner Chapron à ce point"

Vous lisez:

Le Graët: "Pas de quoi assassiner Chapron à ce point"

Taille du texte Aa Aa

“C’est une mini affaire. (…) Il n’y a pas de quoi non plus l’assassiner à ce point”, a souligné mardi le président de la Fédération Noël Le Graët au sujet de l’arbitre Tony Chapron, écarté jusqu‘à nouvel ordre après un tacle sur un joueur de Nantes.

“C’est quelqu’un qui a rempli une belle mission. Il fait une petite faute, qu’il reconnaît évidemment. Il n’y a pas de quoi non plus l’assassiner à ce point, c’est quelqu’un de très respectable”, a expliqué le patron de la FFF, au micro de plusieurs médias, dont RMC, en marge d’un déplacement à Boulogne-sur-Mer.

“Un événement chasse l’autre. Il y a des matches mardi et mercredi. Vous verrez que c’est une mini-affaire”, a conclu Noël Le Graët.

Dimanche soir, à la fin du match de Ligue 1 entre Nantes et le PSG, l’arbitre Tony Chapron avait taclé le Nantais Diego Carlos, qui l’avait involontairement fait tomber. La séquence avait enflammé les réseaux sociaux.

Le lendemain, l’arbitre de 45 ans était suspendu par la direction technique de l’arbitrage de la Fédération française de football, dans l’attente de son passage devant la commission de discipline de la Ligue.

Dans une déclaration à l’AFP, il avait présenté ses “excuses” au joueur en évoquant un “geste maladroit” et “inapproprié”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.