DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Marseille saute sur la 2e place

Vous lisez:

Ligue 1: Marseille saute sur la 2e place

Taille du texte Aa Aa

L’Olympique de Marseille a fait plier Strasbourg en fin de match (2-0) pour prendre au moins provisoirement seul la 2e place de la Ligue 1, mardi pour la 21e journée, malgré un nouveau penalty manqué.

Voilà les Marseillais à 44 points et devant Monaco (43 pts), tenu en échec à domicile par Nice (2-2) dans la soirée, en attendant le match de leurs autres rivaux dans la course à la Ligue des champions, les Lyonnais (42 pts) qui se déplacent à Guingamp mercredi.

L’OM a été sauvé par Clinton Njie (79), concrétisant tardivement une domination qui s’est accentuée au fil des minutes. Dimitri Payet a donné plus de relief à cette troisième victoire de rang en championnat en concrétisant un contre (87).

Avec son 6e but de la saison, le Camerounais a tiré une belle épine du pied à Valère Germain, qui avait manqué un penalty (72), sur lequel Alexandre Oukidja s’est bien détendu.

Trois jours après l‘échec de Florian Thauvin dans l’exercice à Rennes, qui n’a pas empêché l’OM de gagner en Bretagne (3-0), il faudra surveiller les “pénos”. Le club olympien a râlé de ne pas en avoir pendant presque un an mais n’en a réussi qu’un, le premier, par Thauvin, à Montpellier le 3 décembre (1-1).

Les satisfactions sont ailleurs. Payet, qui n’a joué que la dernière demi-heure en raison d’une petite alerte musculaire, a signé son troisième but de la saison. Sur son passement de jambe, il a entraîné la blessure d’Alexandre Oukidja, l’excellent gardien strasbourgeois, qui s’est tordu le genou et a quitté le terrain (remplacé par Landry Bonnefoi).

- Payet obtient le penalty –

“Dim” a aussi obtenu le penalty, en piégeant Nuno Da Costa, qui méditera l’adage: “Un attaquant ne doit pas tacler dans la surface”.

Garcia a aussi retrouvé son joker de l‘été. Njie n’avait plus marqué depuis son doublé à Amiens (2-0) le 17 septembre, il a bénéficié d’un tir contré de Germain, repoussé par Bakary Koné.

Dernière satisfaction, Aymen Abdennour a fait une bonne rentrée. En l’absence de Rolando, suspendu, il a disputé son premier match solide depuis son arrivée à l’OM.

Seul point noir, la sortie sur blessure de Morgan Sanson, visiblement touché à un genou (68).

Le hérisson alsacien a longtemps repoussé l’OM. Après l‘ébouriffant 3-3 de l’aller, le Racing, seul tombeur français du PSG (2-1) cette saison, n’est pas passé loin de contraindre l’OM a son premier 0-0 de la saison en championnat.

L‘équipe marseillaise a manqué de fluidité dans une première période bien moins intense que celle réussie à Rennes. Les Blancs n’ont été dangereux qu’une fois, à la fin, sur la seule action intéressante de Florian Thauvin en 45 minutes, mal exploitée par Lucas Ocampos (45+1).

Après la pause, les hommes de Rudi Garcia ont appuyé un peu plus et ont menacé le Racing sur une montée de Bouna Sarr (58) puis une frappe de Germain arrêtée par Oukidja (69).

Mais Strasbourg a fini par craquer, et l’OM reste dans le projet Ligue des champions.

“L’OM n’a plus grand chose à apprendre, il peut finir second”, a salué Thierry Laurey, le technicien alsacien. “Il dit ça parce qu’on s’apprécie, a répliqué Rudi Garcia. Merci Thierry, ça fait du bien d’avoir des compliments. On verra si on fait partie du sprint final, mais l’objectif était d‘être deuxième à la fin du match…”

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.