DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

The Brief from Brussels: la Commission européenne satisfaite de son dispositif contre les discours de haine

Vous lisez:

The Brief from Brussels: la Commission européenne satisfaite de son dispositif contre les discours de haine

Taille du texte Aa Aa

La Commission européenne publie son troisième rapport sur la lutte contre les discours de haine en ligne. Dans le cadre d’un code de conduite, les plateformes et les réseaux sociaux se sont engagés à supprimer ces messages haineux. Pour la Commissaire européenne chargée de la Justice les entreprises appliquent avec attention ces règles.
“Avoir 70% des messages effacés est, je pense, un bon résultat. Et puis il y a le temps de réaction des entreprises. Nous avons donné une limite de 24 heures pour agir et elles le font dans 80% des cas”, explique Věra Jourová.
Au-delà de ces résultats la Commission veut poursuivre ses efforts pour apporter une réponse commune, plutôt qu’une approche individuelle des Etats membres. En revanche l’avenir des sociétés inquiète la Commissaire. Une “menace que je vois concerne les entreprises et leurs propriétaires. Ces gens font partie de notre cercle de valeurs. Le jour où Facebook sera vendu à quelqu’un hors de ce cercle, ce sera un problème pour notre civilisation”, prévient Věra Jourová.

A Bruxelles l’actualité concerne aussi la lutte contre les violences sexuelles. Afin de dénoncer les clichés liés au viol, la commune de Molenbeek à Bruxelles organise une exposition sur les tenues portées par les victimes.