DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie: l'avion embourbé sur une falaise a été récupéré

Vous lisez:

Turquie: l'avion embourbé sur une falaise a été récupéré

Taille du texte Aa Aa

Les autorités turques sont parvenues jeudi, au terme d’une délicate opération, à ramener sur la terre ferme un avion qui était embourbé sur une falaise en bord de mer, après une sortie de piste spectaculaire à Trabzon (nord-est).

D’après l’agence de presse étatique Anadolu, le Boeing 737-800 de la compagnie Pegasus Airlines a été remonté sur le tarmac au terme de manoeuvres à haut risque qui ont duré plusieurs heures et mobilisé deux grues et quelque 150 personnes.

Les images montrant l’appareil couché en pente à quelques mètres seulement de l’eau, après une sortie de piste lors de son atterrissage à l’aéroport de Trabzon samedi, ont fait le tour du monde.

Les autorités aéroportuaires turques ont fermé l’aéroport de Trabzon jeudi à 04H00 (01H00 GMT), pour une durée de 24h, pour permettre aux opérations de récupération de l’avion de se dérouler, selon Anadolu.

Des ingénieurs et techniciens ont attaché des câbles métalliques au niveau des ailes et du nez de l’appareil afin de permettre aux deux grues de le soulever très progressivement, avant de le déposer sur le tarmac, selon les images diffusées par l’agence de presse.

Selon Anadolu, l’avion a passé deux heures suspendu dans les airs. Les opérations de récupération ont attiré une foule de visiteurs venus observer les manoeuvres.

Après l’avoir remonté en bord de piste, l’avion doit être vidé de son carburant, puis remorqué dans un hangar où les bagages des 162 passagers qui se trouvaient à bord lors de l’accident seront enfin récupérés.

L’ensemble des passagers et des six membres d‘équipage de l’avion, qui avait décollé d’Ankara, étaient sortis indemnes de cette sortie de piste survenue samedi.

L’avion s‘était arrêté à quelques mètres des eaux de la mer Noire après s‘être embourbé, et avait par la suite glissé de plusieurs mètres avant les opérations de récupération. Les ingénieurs avaient stabilisé l’appareil à l’aide de câbles.

Les deux pilotes ont déclaré aux enquêteurs que l’appareil était sorti de piste après l’accélération brutale et encore inexpliquée de l’un des moteurs après l’atterrissage sur une piste mouillée.

Le moteur en question s’est détaché après le choc provoqué par la sortie de piste et est tombé à la mer.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.