DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Biathlon: Fourcade encore battu au sprint par Boe

Vous lisez:

Biathlon: Fourcade encore battu au sprint par Boe

Taille du texte Aa Aa

Comme lors de la mass start de dimanche à Ruhpolding, Martin Fourcade, 2e, a de nouveau subi la loi de son grand rival norvégien Johannes Boe vendredi sur le sprint d’Anterselva comptant pour la Coupe du monde de biathlon.

Le 10/10 au tir du Français n’a pas suffi pour mater le cadet des frères Boe (24 ans) qui s’est imposé, malgré une faute à la carabine, pour la 2e fois d’affilée avec 12,8 secondes d’avance sur Fourcade et 42,2 secondes sur l’Allemand Arnd Peiffer. Le Norvégien remporte ainsi sa 7e course de la saison, la 20e de sa carrière, et met une bonne pression sur Fourcade, toujours en tête du classement général de la Coupe du monde.

Le sextuple tenant du Gros Globe de cristal continue toutefois d’afficher une régularité de métronome avec un 13e podium en 13 sorties cet hiver alors qu’il ne reste plus que deux épreuves (la poursuite samedi, la mass start dimanche) avant les jeux Olympiques d’hiver (9-25 février à Pyoengchang), son principal objectif cette saison. Avec 12 succès à eux deux (7 pour Boe, 5 pour Fourcade), le Norvégien et le Français évoluent en tout cas dans une tout autre dimension par rapport au reste du circuit, à 3 étapes de la fin de l’exercice 2017-2018.

“C’est une course qui ne me réussit jamais donc je suis très content, a déclaré Fourcade sur la Chaîne L’Equipe. J’ai essayé une nouvelle préparation cette semaine pour contrer ce retour en altitude (plus de 1600 m, ndlr) qui m’est souvent fatal. Le corps a du mal à réagir et à répondre. Johannes fait encore une grosse course mais je suis très satisfait de ma course compte tenu de mon passif à Anterselva. On a sensiblement le même niveau. Ce sera serré et je suis persuadé que ça (la victoire au classement général, ndlr) ne se jouera pas au nombre de victoires. Il y a quand même des chances qu’il y en ait un qui passe à la trappe sur une compétition.”

La surprise côté tricolore est venue du jeune Emilien Jacquelin (22 ans), qui a manqué de très peu son premier podium en Coupe du monde et termine 5e avec un sans-faute au tir. Simon Desthieux, pourtant auteur de 3 erreurs à la carabine, s’est lui aussi fait remarquer (11e).

kn/dhe

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.