DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

UEFA: Ceferin annonce une "taxe de luxe" sur les clubs

Vous lisez:

UEFA: Ceferin annonce une "taxe de luxe" sur les clubs

Taille du texte Aa Aa

Le président de l’UEFA, le Slovène Aleksander Ceferin, qui a succédé à Michel Platini, estime vendredi dans la presse suisse que par le passé “l’UEFA n’avait pas de stratégie” et annonce, pour maintenir l‘équilibre entre les clubs, la création d’une “taxe de luxe”.

“Nous préparons un document stratégique très important pour le futur. Parce que, et cela va peut-être vous surprendre, l’UEFA n’avait, par le passé aucune stratégie concrète”, explique M. Ceferin, dans un entretien diffusé dans La Tribune de Genève et dans 24 Heures.

Pour lui, le problème le plus important du football moderne est “l‘équilibre concurrentiel entre les équipes”.

“Il faut à tout prix maintenir la situation actuelle où chaque équipe peut entrer dans les compétitions. Le rêve doit rester vivant”, explique le Slovène alors que l’UEFA a adopté une réforme de la Ligue des champions qui garantira à terme des places en C1 aux quatre premiers des quatre grands championnats, une réforme qui a suscité de nombreuses critiques de la part des championnats et clubs moins puissants.

Pour maintenir cet équilibre entre clubs, “nous imaginons une taxe de luxe“, dévoile M. Ceferin. Son principe, “si un club dépense plus qu’il ne doit, il va payer une taxe sur la différence. Ce n’est pas un impôt pour le gouvernement, mais pour l’UEFA. Nous devons encore décider comment nous redistribuerons cet argent”.

Certaines mesures s’appliqueront “peut-être dès la saison prochaine”, ajoute le patron du foot européen.

M. Ceferin veut aussi limiter le nombre de contrats et de prêts de joueurs dans chaque club. “Les clubs les plus riches peuvent acheter tout le monde, ce qui affaiblit les autres équipes. Nous allons soit décider de limiter le nombre de prêts, soit les interdire. Et puis il y a l’aberration du nombre de joueurs sous contrat. Par exemple, un club italien en a 103 ! Là aussi nous pouvons fixer des limites”, ajoute-t-il.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.