DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ski: Clarey chute sans conséquence à Kitzbühel

Vous lisez:

Ski: Clarey chute sans conséquence à Kitzbühel

Taille du texte Aa Aa

Troisième l’an dernier, Yohan Clarey, vétéran à 37 ans de l‘équipe de France de vitesse, n’a pas terminé samedi la descente phare de Kitzbühel, victime juste avant le schuss final d’une chute à 130 km/h sans conséquence grave.

“Ça va. J’ai un peu mal à la tête mais c’est tout. Je fais de grosses fautes sur le bas, je perds un peu le fil et, du coup, je me tape vraiment dans les cuisses, je n’arrive pas à tenir”, a expliqué le skieur de Tignes.

“En haut, j’avais vraiment du gaz, vraiment. Je fais une entrée de chemin de folie. J’entre à 111 km/h. (111,73 km/h, 2e vitesse). Après, c’est comme ça. Cette année, ça ne veut pas le faire… Ça secoue bien, mais je ne vais pas lâcher comme ça”, a ajouté Clarey.

En effet, dans des conditions de visibilité moyenne pour les premiers dossards, le Savoyard a été remarquable dans la première partie de l‘épreuve, auteur de deux meilleurs chronos partiels.

Avec une 9e place à Beaver Creek, début décembre, Clarey est bien placé pour une place en descente aux Jeux de Pyeongchang (9 au 25 février). Septième à Kitzbühel, Brice Roger devrait avoir assuré sa place pour les JO, comme Maxence Muzaton l’avait fait en terminant 7e il y a une semaine à Wengen.

Leader de l‘équipe de vitesse, Adrien Théaux a pris la 13e place à Kitzbühel, lourdement pénalisé par une grosse faute après une quinzaine de secondes dans la pente.

“J’ai essayé de m’envoyer à fond mais je fais une grosse faute en prenant les trous du super-G. Apparemment, je pose la main (au sol) et ça a fait vriller le haut du corps. Je me retrouve complètement arrêté et je perds pas loin d’une seconde. Je ressors très vite, je reprends du temps derrière. Ça reste correct, mais il va falloir rectifier toutes ces petites fautes qui me coûtent cher chaque fois”, a analysé le skieur de Val Thorens.

Les descendeurs ont encore une épreuve à disputer avant les Jeux, le 27 janvier à Garmisch-Partenkirchen, la station du jeune Allemand Thomas Dressen, vainqueur samedi à Kitzbühel.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.