DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Johnson invite le Royaume-Uni à accueillir Trump

Vous lisez:

Johnson invite le Royaume-Uni à accueillir Trump

Taille du texte Aa Aa

Le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson a appelé dimanche le Royaume-Uni à accueillir le président américain Donald Trump, estimant que s’opposer à une telle visite pourrait nuire à l’intérêt national.

A la veille de l’arrivée de son homologue américain Rex Tillerson sur le sol britannique pour des discussions, M. Johnson a affirmé que tout report d’un voyage de M. Trump nuirait “à la relation économique la plus extraordinaire” du Royaume-Uni.

“Donald Trump est le président élu de la plus grande et de la plus puissante démocratie du monde – et d’un pays qui est également notre allié le plus proche”, a écrit M. Johnson dans le journal britannique The Sunday Telegraph.

Il a déclaré que les personnes qui critiquent le principe d’une visite de M. Trump n’avaient pas conscience des intérêts économiques de la Grande-Bretagne.

“En s’opposant à la visite du président des Etats-Unis dans notre pays, ils risquent de nuire à l’intérêt national”, selon lui.

M. Johnson a également rejeté les accusations selon lesquelles Trump présiderait une “Amérique isolationniste”. Il estime que l’administration de M. Trump mérite “respect et reconnaissance” plutôt qu’“un dénigrement infantile”.

Mi-janvier, le président américain a annulé une visite destinée à inaugurer la nouvelle ambassade des Etats-Unis à Londres, où il risquait d‘être accueilli par des manifestations hostiles.

Il a justifié cette annulation en critiquant l’emplacement de la nouvelle ambassade, choisi par l’administration de son prédécesseur Barack Obama. Mais sa venue était susceptible de provoquer une série de manifestations dans un contexte de tensions entre les deux alliés historiques.

Des personnalités britanniques, notamment le maire de Londres, Sadiq Khan, s‘étaient prononcées contre la venue de M. Trump.

“Il semble que le président Trump ait compris le message envoyé par de nombreux Londoniens qui aiment et admirent l’Amérique et les Américains mais trouvent que ses politiques et ses actions sont à l’opposé total des valeurs d’inclusion, de diversité et de tolérance de notre ville”, avait déclaré Sadiq Khan après l’annulation.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.