DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Open d'Australie: Cilic égale Ivanisevic

Vous lisez:

Open d'Australie: Cilic égale Ivanisevic

Taille du texte Aa Aa

Marin Cilic a de nouveau rejoint Goran Ivanisevic dans l’histoire du tennis croate en se qualifiant pour son 11e quart de finale en Grand Chelem, dimanche à l’Open d’Australie.

Cilic, 6e mondial, a battu l’Espagnol Pablo Carreño dans une rude bataille en quatre sets 6-7 (2/7), 6-3, 7-6 (7/0), 7-6 (7/3). Il affrontera l’autre Espagnol Rafael Nadal ou l’Argentin Diego Schwartzman.

Le Croate jouera son deuxième quart de finale à Melbourne après 2010. Cette année-là, il s‘était arrêté en demie. Goran Ivanisevic avait disputé 11 quarts de finale entre la fin des années 1980 et le début des années 2000.

Les deux hommes sont les seuls Croates à avoir gagné un tournoi du Grand Chelem, Cilic en 2014 à l’US Open et Ivanisevic à Wimbledon en 2001.

Le huitième de finale de dimanche a été très serré entre deux styles différents, Cilic étant un grand serveur et Carreño un joueur de fond de court.

“Ca a été un match incroyable. Il y a eu des hauts et des bas. Ca a été dur quand j’ai servi pour le premier set et que Pablo est revenu. Il y a eu beaucoup d‘échanges durs, je suis content d‘être resté dedans mentalement”, a dit le Croate, âgé de 29 ans, qui a gagné son 100e match en Grand Chelem.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.