DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des dirigeants de la gymnastique américaine démissionnent après un scandale sexuel (fédération)

Vous lisez:

Des dirigeants de la gymnastique américaine démissionnent après un scandale sexuel (fédération)

Taille du texte Aa Aa

La fédération américaine de gymnastique a annoncé lundi la démission de plusieurs hauts dirigeants après le scandale des abus sexuels commis par l’ancien médecin de l‘équipe nationale Larry Nassar sur plus d’une centaine d’athlètes, dont certaines des figures les plus célèbres de la discipline.

Le président du conseil d’administration de USA Gymnastics, Paul Parilla, son adjoint Jay Binder ainsi que la trésorière Bitsy Kelley ont présenté leur démission, effective à compter de dimanche.

“Nous soutenons leur décision de démissionner”, a déclaré dans un communiqué Kerry Perry, qui a été nommée présidente de USA Gymnastics en novembre (bien novembre).

“Nous estimons que cette initiative nous permettra d’avancer de façon plus efficace dans la mise en place de changements au sein de notre organisation”, a poursuivi la présidente.

Dans un poignant défilé la semaine dernière au tribunal de Lansing, dans le nord des Etats-Unis, Larry Nassar a dû écouter les témoignages forts de près de 90 femmes, célèbres gymnastes ou victimes anonymes, lors d’une audience pour déterminer sa sentence.

L’ancien médecin de l‘équipe nationale encourt une peine de prison à perpétuité. Il a déjà plaidé coupable d’agressions sexuelles sur plus de cent femmes, pour l’immense majorité d’anciennes gymnastes mineures à l‘époque des faits.

L’audience pour déterminer la peine de Larry Nassar a repris lundi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.