DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les démocrates acceptent un compromis pour mettre fin au "shutdown"

Vous lisez:

Les démocrates acceptent un compromis pour mettre fin au "shutdown"

Taille du texte Aa Aa

Les sénateurs démocrates ont accepté un compromis budgétaire temporaire qui va permettre de mettre fin à la fermeture partielle du gouvernement fédéral américain, a indiqué lundi leur chef de file, Chuck Schumer dans l’hémicycle.

“Après de nombreuses discussions, des offre et des contre-offres, le chef de file des républicains et moi sommes arrivés à un accord”, a déclaré M. Schumer.

“Nous allons voter aujourd’hui pour rouvrir le gouvernement et continuer à négocier un accord global” sur le sort de centaines de milliers de clandestins arrivés jeunes aux Etats-Unis, les “Dreamers”, a déclaré M. Schumer.

Les démocrates avaient refusé jusqu‘à présent de voter cette rallonge temporaire sans de solides garanties pour que ces “Dreamers” puissent rester aux Etats-Unis et obtenir un statut légal.

Le “shutdown” avait commencé samedi à 00H00, empêchant des centaines de milliers d’employés de se rendre au travail lundi matin.

L’accord entre sénateurs républicains et démocrates prévoit un sursis budgétaire jusqu’au 8 février et un vrai débat sur les “Dreamers”.

Toutefois, la Chambre basse du Congrès à elle aussi encore son mot à dire, le texte adopté par le Sénat n‘étant pas identique à celui adopté vendredi par les représentants.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.