DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Appel des Russes devant le TAS: place aux pilotes de skeleton

Vous lisez:

Appel des Russes devant le TAS: place aux pilotes de skeleton

Taille du texte Aa Aa

La deuxième journée de l’audience du Tribunal arbitral du sport qui examine les appels de 39 Russes suspendus à vie par le Comité international olympique était consacrée mardi aux pilotes de skeleton, a-t-on appris auprès du TAS.

Les pilotes de skeleton représentent cinq des 39 Russes qui ont fait appel de leur suspension par le CIO, trois femmes et deux hommes.

Parmi eux figurent Alexander Tretiakov, champion olympique à Sotchi, et la médaillée de bronze Elena Nikitina.

Courant novembre, une commission disciplinaire du CIO les a disqualifiés et suspendus à vie de toute participation aux jeux Olympiques.

La Fédération internationale de bobsleigh et de skeleton (IBSF) les a ensuite provisoirement suspendus mais la commission antidopage de l’IBSF a décidé début décembre de lever ces suspensions provisoires, les autorisant donc à participer aux épreuves de Coupe du monde.

La défense des 39 Russes est assurée devant le TAS par des avocats russes et suisses, dirigés par le cabinet suisse Schellenberg Wittmer, qui demande la levée des suspensions.

Selon le cabinet, un panel indépendant de l’IBSF, qui a levé la suspension provisoire des pilotes de skeleton, “a déjà confirmé que les décisions du CIO avaient été rendues en violation de la Convention européenne des droits de l’Homme”.

L’audience du TAS, rare par son ampleur, doit se poursuivre jusqu‘à samedi soir ou dimanche. Les décisions doivent être rendues le 30 ou le 31 janvier, a précisé lundi le TAS, alors qu’une vingtaine des sportifs peuvent en théorie espérer participer aux JO qui débutent le 9 février.

Après les patineurs de vitesse lundi et les pilotes de skeleton mardi, “les bobeurs et les fondeurs viendront vendredi et/ou samedi”, a encore indiqué le TAS à l’AFP, précisant que “les horaires fluctuent régulièrement et les ordres de passage aussi”.

La première journée, lundi, a été marquée par le témoignage durant quatre heures, à distance, du lanceur d’alerte russe Grigory Rodchenkov, réfugié aux Etats-Unis.

Rodchenkov, dont les révélations avaient mis au jour l’ampleur du système étatique de dopage, s’est réfugié aux Etats-Unis en 2016, disant craindre pour sa vie après les morts brutales et rapprochées de deux responsables de l’agence russe antidopage (RUSADA).

Les révélations sur le système de dopage d’Etat ont été à l’origine de la suspension de la Russie, par le CIO, des prochains Jeux d’hiver. Seuls des sportifs russes “propres” seront autorisés à y participer sous drapeau neutre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.