DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Open d'Australie: Cilic attend Federer... ou Chung

Vous lisez:

Open d'Australie: Cilic attend Federer... ou Chung

Taille du texte Aa Aa

Le Croate Marin Cilic s’est qualifié pour sa première finale à l’Open d’Australie et attend un choc avec Roger Federer, à moins que le jeune Sud-Coréen Chung Hyeon ne crée une énorme sensation vendredi dans la seconde demi-finale.

Chez les femmes, la finale opposera les N.1 et N.2 mondiales, la Roumaine Simona Halep et la Danoise Caroline Wozniacki. La gagnante ouvrira son palmarès en Grand Chelem et sera en tête de la hiérarchie mondiale lundi.

. Cilic balaye l’invité-surprise

Marin Cilic, 6e mondial, n’a guère eu de mal à se débarrasser du Britannique Kyle Edmund, demi-finaliste inattendu (49e mondial) en trois sets 6-2, 7-6 (7/4), 6-2 pour devenir à 29 ans le premier Croate, hommes et femmes confondus, en finale à Melbourne.

Contre Rafael Nadal, contraint à l’abandon au cinquième set au tour précédent après une lutte intense, il avait joué du grand tennis. Cette fois-ci, il n’a pas eu besoin d‘être aussi bon (30 fautes directes) car l‘écart de niveau était trop grand. L’Anglais, âgé de 23 ans, est apparu usé après son étonnant parcours.

Le grand Croate (1,98 m) a fait la différence sur quelques points cruciaux (4 breaks sur 8 occasions) et il est resté à l’abri derrière son service le reste du temps (11 aces, 90% des points marqués lorsqu’il a passé sa première balle). Ce sera sa troisième finale majeure, après sa défaite l‘été dernier (contre Federer) à Wimbledon et sa victoire à l’US Open en 2014.

. Halep sauve deux balles de match

Halep a éliminé l’Allemande Angelique Kerber au bout du suspense en trois sets, après avoir sauvé deux balles de match, 6-3, 4-6, 9-7 pour atteindre sa première finale à Melbourne.

“Ca a été très dur, j’en tremble encore”, a déclaré la Roumaine, âgée de 26 ans, qui avait déjà dû sauver trois balles de match au troisième tour contre l’Américaine Lauren Davis. Elle en a cette fois-ci écarté deux à 6-5 sur le service de Kerber. Elle en avait elle-même loupé deux autres un peu plus tôt à 5-4 alors qu’elle servait pour le match.

En juin dernier, Halep avait perdu sa deuxième finale à Roland-Garros (après 2014) contre la jeune Lettone Jelena Ostapenko, largement outsider, faute d’avoir su prendre le jeu à son compte.

La leçon a été retenue et contre Kerber, une joueuse de 29 ans réputée pour son jeu de jambes et sa ténacité en défense, elle a décidé de prendre l’initiative.

Elle a un moment paru se diriger vers une victoire expéditive face à une rivale d’abord apathique: 20 des 25 premiers points du match sont tombés dans son escarcelle !

Mais l’Allemande, 16e mondiale après une saison 2017 ratée, mais revenue près du niveau qui lui avait permis de gagner l’Open d’Australie et l’US Open en 2016 et d’occuper la première place mondiale, a réagi. Et les spectateurs se sont régalés dans une fin de match digne d’un “thriller”.

. Et Wozniacki deux balles de set

Wozniacki n’a eu à sauver que deux balles de set dans un match déséquilibré contre la Belge Élise Mertens, 37e mondiale, battue 6-3, 7-6 (7/2). Elle a effacé les mauvais souvenirs de l’année 2011, lorsqu’elle avait perdu en demi-finale après avoir eu une balle de match contre la Chinoise Li Na.

Jeudi, cette histoire est revenue la hanter. Alors qu’elle avait totalement dominé la rencontre et menait 6-3, 5-4, 30-0, servant pour le match, la Danoise a été rattrapée par le doute. Elle a commis deux doubles fautes dans ce jeu crucial. “Le match contre Li Na était encore dans ma tête”, a avoué la joueuse, âgée de 27 ans.

Wozniacki, elle aussi pour la première fois en finale en Australie, est sortie juste à temps de son trou d’air pour sauver deux balles de set à 5-6 sur son service, puis s’imposer au tie-break. Elle aussi avait dû effacer deux balles de match tôt dans le tournoi, au deuxième tour contre la Croate Jana Fett.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.