DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Real Madrid brûle-t-il ?

Vous lisez:

Le Real Madrid brûle-t-il ?

Taille du texte Aa Aa

Après deux ans de triomphes, le Real Madrid semble en surchauffe: pour abaisser la température, l‘équipe de Zinédine Zidane doit gagner samedi à Valence lors de la 21e journée du Championnat d’Espagne. Une épreuve du feu indispensable avant l’affiche européenne face au PSG mi-février.

. Le Real dans le brasier de Mestalla

“Madrid est en feu”: la formule est de José Mourinho, manageur de Manchester United et fin connaisseur de la “Maison blanche” pour l’avoir entraînée pendant trois ans (2010-2013).

Dans un club si exigeant, l’humiliation subie mercredi en Coupe du Roi contre le modeste Leganés (1-0, 1-2) est synonyme de crise. Tout comme le retard accumulé en Liga par l‘équipe merengue (4e, 35 pts, un match de moins): autant d‘écart avec le leader Barcelone (1er, 54 pts) qu’avec le premier relégable La Corogne (18e, 16 pts).

Zidane apparaît soudain très exposé, en dépit de ses huit titres conquis en deux ans, dont deux Ligues des champions, ou de son contrat récemment prolongé jusqu’en 2020. Et le journal sportif Marca évoque déjà un investissement de 300 M EUR cet été pour faire table rase et reconstruire l’effectif.

“Mercredi, cela a été un très, très mauvais moment. Mais il faut l’accepter et se relever”, a dit le Français, se montrant résolu vendredi en conférence de presse. “Je me sens assez fort pour changer les choses, sinon c’est qu’il y a un problème.”

En attendant, pour éteindre l’incendie, un seul remède: la victoire à Valence (3e, 40 pts) samedi après-midi. D’autant que le Real, qui occupe la dernière place qualificative pour la Ligue des champions, est sous la menace de Villarreal (5e, 34 pts) et Séville (6e, 32 pts).

Dans la chaude ambiance du stade Mestalla et face à une défense adverse très remaniée, l‘équipe de Zidane devra montrer tout son orgueil, avec le renfort bienvenu des stars Cristiano Ronaldo et Gareth Bale, ménagées à tort mercredi. En revanche, Sergio Ramos (mollet) et Isco (hanche) sont venus garnir l’infirmerie…

“La seule chose qui va nous apporter un peu de tranquillité, c’est gagner nos matches”, a résumé Zidane.

Dans toutes les têtes désormais, il n’y a qu’une seule affiche, le huitième de finale aller de C1 face au Paris SG le 14 février. Un choc décisif pour la fin de saison madrilène, et pour l’avenir de Zidane.

. Le Barça tout feu tout flamme

A l’inverse, tout va pour le mieux au FC Barcelone, lancé à toute vitesse vers le titre de Liga avant de recevoir Alavés dimanche.

Opposé à Valence en demi-finales de Coupe du Roi et à Chelsea en huitièmes de C1, le Barça peut rêver de reproduire les somptueux triplés Liga-Coupe-C1 réussis par le club en 2009 puis 2015.

“L’objectif est le même que chaque saison, essayer de tout gagner, a prévenu la star Lionel Messi vendredi lors d’un événement promotionnel. J’espère que nous allons finir (cette saison) de la meilleure des manières. Nous sommes sur la bonne voie.”

Jeudi contre l’Espanyol (2-0) en Coupe du Roi, le club blaugrana a enregistré en outre le renfort de Philippe Coutinho, enfin apte à jouer après son retentissant transfert pour 160 M EUR (bonus compris). Le Brésilien a disputé 25 minutes séduisantes et montré une complicité prometteuse avec Messi, meilleur buteur de Liga avec 19 buts.

. L’Atlético brusquement refroidi

A l’Atlético Madrid (2e, 43 pts), l’enthousiasme né début janvier du retour de Diego Costa s’est soudain éteint: les “Colchoneros” restent sur trois matches sans victoire, dont une élimination douloureuse contre Séville en Coupe du Roi (1-2, 1-3).

Dimanche, l‘équipe de Diego Simeone doit relancer contre Las Palmas la machine, avec deux objectifs restants cette saison: assurer la deuxième place de Liga en guettant un éventuel effondrement barcelonais, et gagner l’Europa League.

“L’Atlético va bien et bénéficie d’une bonne santé”, a dédramatisé jeudi le président Enrique Cerezo, réaffirmant sa confiance inébranlable en son entraîneur, en poste depuis 2011: “Simeone n’a pas de cycle. Il est interminable.”

Programme de la 21e journée (en heures françaises, GMT+1):

Vendredi:

Athletic Bilbao – Eibar 1 – 1

Samedi:

(13h00) Deportivo La Corogne – Levante

(16h15) Valence – Real Madrid

(18h30) Malaga – Gérone

(20h45) Villarreal – Real Sociedad

Dimanche:

(12h00) Leganés – Espanyol Barcelone

(16h15) Atlético Madrid – Las Palmas

(18h30) Séville FC – Getafe

(20h45) FC Barcelone – Alavés

Lundi:

(21h00) Celta Vigo – Betis Séville

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.