DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pakistan: deux alpinistes européens en difficulté sur la "montagne tueuse"

Vous lisez:

Pakistan: deux alpinistes européens en difficulté sur la "montagne tueuse"

Taille du texte Aa Aa

Une opération de sauvetage a été lancée samedi au Pakistan pour deux alpinistes, une Française et un Polonais, en difficulté alors qu’ils tentaient l’escalade du Nanga Parbat dans la chaîne de l’Himalaya, neuvième sommet du monde surnommé la “montagne tueuse”.

Elisabeth Revol et Tomek Mackiewicz ont été aperçus vendredi à l’aide de jumelles par d’autres alpinistes depuis le camp de base.

Selon les organisateurs de cette expédition, Mme Revol a envoyé des messages alarmistes concernant le sort de M. Mackiewicz. “Pour Tomek, je pense qu’il n’y a plus beaucoup d’espoir. C’est une tragédie”, a-t-elle écrit, à une date qui n’a pas été précisée.

“Nous avons déposé quatre sauveteurs qui ont vu (Elisabeth Revol)”, a indiqué à l’AFP un responsable de l’armée pakistanais, qui conduit l’opération de sauvetage, exprimant l’espoir que la Française puisse être sauvée dans la soirée.

En revanche, il a estimé que le sauvetage serait “difficile” pour Tomek Mackiewicz, qui se trouverait à un point “très haut”.

Les opérations sont compliquées par le mauvais temps, a souligné un porte-parole du Club alpin du Pakistan, Karar Haideri.

Le Nanga Parbat (8.125 mètres), dans le nord-est du Pakistan, a été surnommé la “montagne tueuse” car plus de 30 alpinistes y ont trouvé la mort avant qu’il soit vaincu pour la première fois, en 1953.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.