DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne: Messi sauve un Barça controversé, l'Atlético rebondit

Vous lisez:

Espagne: Messi sauve un Barça controversé, l'Atlético rebondit

Taille du texte Aa Aa

Lionel Messi en sauveur ! L’Argentin, buteur sur coup franc, a donné la victoire au leader Barcelone lors d’un match polémique contre Alavés (2-1) dimanche en Championnat d’Espagne, préservant l’avance des Catalans sur l’Atlético Madrid d’Antoine Griezmann, qui a rebondi contre Las Palmas (3-0).

Mené après un but de John Guidetti (23e), le Barça semblait à cours d’idées au Camp Nou à l’occasion de cette 21e journée, malgré la première titularisation de Philippe Coutinho.

Mais Luis Suarez, dont la volée a été déviée par la main de Gerard Piqué (73e), et Messi, auteur de son 20e but cette saison en Liga sur un coup franc qui aurait dû ne pas être accordé (84e), ont préservé l’invincibilité blaugrana.

“C’est parfois difficile d‘être prêt mentalement pour tous les matches. La Liga est encore longue et difficile, mais ce soir, nous avons évité un écueil important”, a commenté l’entraîneur barcelonais Ernesto Valverde, soulagé.

Au classement, son équipe (1re, 57 pts) conserve onze longueurs d’avance sur l’Atlético (2e, 46 pts).

Barcelone en profite aussi pour creuser l‘écart sur le troisième Valence (40 pts), battu 4-1 par le Real Madrid (5e, 38 pts) et prochain adversaire du club catalan jeudi en demi-finale aller de Coupe du Roi.

- Trompe-l’oeil –

Avec cette 18e victoire en 21 journées, pour seulement trois nuls, le Barça de Valverde en profite pour égaler le meilleur début de saison de l’histoire du club: une invincibilité pendant les 21 premières journées pour l‘équipe de Pep Guardiola en 2009-2010.

Ce résultat est un peu en trompe-l’oeil: personne ne s’attendait à voir Barcelone souffrir autant contre le modeste 17e de Liga, qui a ouvert la marque en contre grâce au Suédois Guidetti (23e).

Dans ce contexte, on attendait beaucoup de Coutinho, dont c‘était la première titularisation sous ses nouvelles couleurs, trois jours après avoir joué ses premières minutes en entrant en cours de jeu contre l’Espanyol en Coupe du Roi (2-0).

Mais le Brésilien, devenu début janvier le troisième joueur le plus cher de l’histoire avec un transfert à 160 M EUR (dont 40 M EUR de bonus) en provenance de Liverpool, a peiné.

Positionné milieu offensif droit, puis dans l’axe, il s’est souvent enferré dans la défense avant de sortir à la 66e minute. Et, trop timoré, il a eu du mal à faire ce pour quoi le Barça l’a recruté: éliminer balle au pied et soulager le capitaine Andrés Iniesta (33 ans) dans la création.

- Griezmann omniprésent –

Ce dernier reste un joueur indispensable à Barcelone: c’est le débordement d’Iniesta qui a permis à Suarez de marquer de volée, avec l’aide involontaire du bras de Piqué, qui se protégeait le visage.

Et Messi a fait la différence (84e) sur un coup franc qui n’aurait pas dû être accordé en raison d’un hors-jeu juste avant la faute.

En outre, l’arbitre a oublié un penalty en faveur d’Alavés dans les dernières minutes pour une main indiscutable d’Umtiti (87e), décidément pas très inspiré…

“Umtiti m’a dit que c‘était involontaire. Pour le reste, il y a toujours des actions polémiques pendant les matches et cela nous a parfois desservis, parfois non”, a dédramatisé Valverde.

Un autre Français a été beaucoup plus en vue dimanche: Antoine Griezmann a brillé lors du rebond de l’Atlético, qui restait sur trois matches sans succès.

“Grizi” a marqué au stade Metropolitano sur un ballon piqué au-dessus du gardien (61e), il a expédié deux tentatives sur les poteaux et récupéré la balle juste avant le deuxième but, signé Fernando Torres (73e). Thomas Partey a clos le score (88e).

Bref, le Français, omniprésent a fait oublier les absences de Diego Costa (convalescent) et Kevin Gameiro, malade et forfait de dernière minute.

“Je me sens bien, j’ai bien débuté l’année et j’espère continuer comme ça, avec des buts, des passes décisives et du travail”, a commenté Griezmann, auteur de son 7e but dans cette Liga.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.