DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Huit pour cent des immigrants légalisés aux Etats-Unis sont Européens

Vous lisez:

Huit pour cent des immigrants légalisés aux Etats-Unis sont Européens

Taille du texte Aa Aa

Donald Trump avait fait scandale en disant préférer accueillir des immigrants de Norvège plutôt que d'Haïti ou du Salvador dans des termes peu diplomatiques... Les immigrants venus de ces pays sont au final plus nombreux et plus nombreux à obtenir le statut de résident permanent aux Etats-Unis.

Les Etats-Unis ne proposent des chiffres détaillés et récents que pour les immigrants obtenant le statut de résident permanent. L'Union Européenne (UE) a publié des données sur l'émigration mais elles sont largement incomplètes pour l'émigration vers les Etats-Unis et les chiffres les plus récents datent de 2015.

La Banque Mondiale a travaillé sur le sujet mais par décade, et les derniers chiffres remontent aux années 2000.

Selon les chiffres du gouvernement américain, et en y ajoutant la Norvège, que le président américain avait cité en contre-exemple lors de sa sortie sur les "pays de merde", l'UE arrive en sixième position des pays de naissance des personnes légalisées aux Etats-Unis. Dans cette liste des dix pays au plus grand nombre d'émigrants vers les Etats-Unis, on retrouve Haïti et le Salvador que Donald Trump avait rangé dans les pays dont ils ne voulaient plus les immigrants. Le Mexique voisin reste le premier pays dont les habitants émigrent le plus vers les Etats-Unis.

Les immigrants reconnus légalement aux Etats-Unis viennent principalement d'Asie (39%) ou d'Amérique du Nord (36%). L'Europe ne compte que pour près de 8% des résidents permanents.

Les Britanniques sont les Européens obtenant le plus le statut de résident permanent, suivis des Polonais, des Allemands, des Français et des Italiens. La Norvège ne compte que pour 0.03% du total des immigrants légalisés en 2016 aux Etats-Unis, soit 362 personnes.

La même année, 23 500 Haïtiens obtenaient le statut de résident contre près de 56 000 Européens soit près de deux fois moins pour un territoire pourtant 45 fois moins peuplé.

Selon les données décennales de la Banque Mondiale datant des années 2000, les chiffres sont bien sûr plus importants mais les quinze pays comptant le plus d'émigrants vers les Etats-Unis ne sont pas foncièrement différents de ceux dont les habitants obtiennent le statut de résident permanent. Dix de ces pays se retrouvent dans les deux tableaux.