DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

#BalanceTonEhpad

Vous lisez:

#BalanceTonEhpad

Taille du texte Aa Aa

Ils réclament davantage de moyens pour s’occuper dignement de nos aînés. Les personnels des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes se mobilisent en masse ce mardi.

Débrayages, grèves, des rassemblements sont également organisés sur tout le territoire. Cette mobilisation est sans précédent et vise à dénoncer une situation devenue "explosive".

« La situation des Ephad est plus que préoccupante. Au fil des années, l’évolution de la dépendance et la pyramide des âges fait que les Ehpad qui étaient autrefois des maisons de repos, des lieux de vie tendent au fur et à mesure à devenir des hôpitaux quasiment gériatriques et pour autant, les taux d’encadrement n’ont pas suivi. Il y a deux aspects : le nombre de personnels dans les Ehpad avec une charge de travail qui s’accroît et la valorisation du travail des personnels qui est objectivement insuffisante », explique Hugues de Bettignies, directeur d’Ephad dans le Rhône.

Le budget alloué aux Ehpad a été grossi de 100 millions d’euros pour 2018 et la semaine dernière, la ministre de la Santé a annoncé le déblocage de 50 millions d'euros supplémentaire. Une somme jugée insuffisante par les syndicats.

« Les annonces gouvernementales de dernière minute se font un peu dans l’urgence, mais ça ne change rien au fond du problème. Le premier geste fait par la ministre n’est pas suffisant. Ce que l’on veut, c’est la formule du 1+1. C’est-à-dire un départ à la retraite d’un salarié d’Ehpad et un remplacement, ce qui n’est pas du tout le cas aujourd’hui », ajoute Pascal LAGRUE Pascal est Secrétaire Général de l’Union Départementale Force Ouvrière (FO) du Rhône.

Près de 600 000 personnes vivent aujourd'hui dans l'un des 7.200 Ehpad, selon le ministère de la Santé, et quelque 400 000 personnes y travaillent.