DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen: des séparatistes encerclent le palais présidentiel à Aden

Vous lisez:

Yémen: des séparatistes encerclent le palais présidentiel à Aden

Taille du texte Aa Aa

Des combattants séparatistes du sud du Yémen encerclent mardi le palais présidentiel à Aden, deuxième ville du pays, après trois jours de combats contre les forces gouvernementales qui ont perdu des positions clés, a indiqué à l’AFP une source militaire.

Le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi est lui-même réfugié en Arabie saoudite, mais son premier ministre Ahmed ben Dagher et des membres du gouvernement résidaient ces derniers jours au palais présidentiel d’Aden.

“Les séparatistes ont encerclé le palais et contrôlent maintenant l’entrée principale”, a dit la source, un officier de l’armée yéménite, ajoutant: “Ceux qui sont à l’intérieur sont officieusement assignés à résidence à ce stade”.

Dans la nuit, la coalition sous commandement saoudien, qui intervient militairement au Yémen depuis 2015, avait appelé à un cessez-le-feu immédiat à Aden où les combats depuis dimanche entre l’armée gouvernementale et des forces séparatistes ont fait au moins 36 morts et 185 blessés, selon le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Après l’appel de la coalition, le ministère de l’Intérieur, cité par l’agence gouvernementale yéménite Saba, avait déclaré avoir donné pour instruction à toutes les unités de “cesser le feu immédiatement”.

Le ministère avait espéré que l’autre camp répondrait “positivement à l’appel de la coalition”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.