DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Catalogne : des messages volés qui sèment le doute

Vous lisez:

Catalogne : des messages volés qui sèment le doute

Taille du texte Aa Aa

Des messages qu sèment le doute. Même s'il assure maintenir sa candidature à la présidence de la Catalogne, Carles Puigdemont a fini par le reconnaître, il a douté.

La presse espagnole ne ménage pas l'indépendantiste mercredi, après la diffusion de messages privés où il jette l'éponge. La chaîne privée Telecinco a pu filmer l'écran du téléphone du député Toni Comin, installé comme Puigdemont en Belgique.

Dans ces messages, le candidat commente le report de la séance visant à l'investir mardi au parlement catalan et estime avoir été "sacrifié" suite à un plan "de Moncloa", le gouvernement espagnol.

Il poursuit en disant que tout est "terminé" et qu'il va se consacrer à défendre sa réputation.

Plus tard, Puigdemont a déclaré dans un tweet "être humain et avoir aussi des moments de doute", ajoutant : "Je ne ferai pas marche arrière, par respect, sens de la reconnaissance et engagement auprès des citoyens du pays".