DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dopage: la Russie va organiser une compétition pour les sportifs exclus des JO-2018 

Vous lisez:

Dopage: la Russie va organiser une compétition pour les sportifs exclus des JO-2018 

Taille du texte Aa Aa

Le Kremlin a annoncé mercredi l’organisation d’une compétition pour les sportifs russes non admis aux JO d’hiver de Pyeongchang (9 au 25 février) en raison du scandale de dopage frappant la Russie.

Lors d’un conseil des ministres, Vladimir Poutine “a rappelé au gouvernement sa décision d’organiser une compétition pour nos athlètes qui n’ont pas été admis à participer aux jeux Olympiques”, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par les agences russes.

Les vainqueurs recevront des primes équivalentes à celles des médaillés olympiques, a-t-il précisé.

Le journal pro-Kremlin Izvestia avait récemment évoqué le projet du gouvernement d’organiser un tel tournoi à Sotchi, ville hôte des JO-2014 aux pieds du Caucase.

En 2016, la Russie avait organisé un meeting pour son équipe d’athlétisme exclue des JO d‘été de Rio, dans un stade de Moscou.

Engluée dans un vaste scandale de dopage institutionnalisé dans le sport entre 2011 et 2015, et notamment lors des JO-2014 de Sotchi, la Russie a été suspendue le 5 décembre des jeux Olympiques de Pyeongchang (9 au 25 février) en Corée du Sud.

L’instance suprême de l’olympisme a toutefois laissé la porte ouverte aux sportifs russes “propres”, autorisés à participer sous bannière olympique et l’appellation “athlète olympique de Russie”.

Un panel dirigé par l’ancienne ministre française des Sports, Valérie Fourneyron, a autorisé 169 sportifs à concourir, excluant une centaine d’athlètes dont certains de premier plan, comme la légende du short-track Viktor Ahn, qui n’avaient pourtant pas été testés positifs.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.