DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brésil : Lula en tête des sondages

Vous lisez:

Brésil : Lula en tête des sondages

Taille du texte Aa Aa

L'ex-président brésilien Lula reste largement en tête des intentions de vote pour la présidentielle d'octobre malgré une condamnation en appel à la prison pour corruption qui pourrait l'empêcher de se présenter, selon un sondage rendu public mercredi.

Luiz Inacio Lula da Silva, 72 ans, obtiendrait de 34% à 37% des voix au premier tour selon les différents scénarios établis par l'institut Datafolha.

Mais le leader de la gauche inspire aussi un fort rejet: 40% des personnes interrogées ont répondu qu'elles ne voteraient jamais pour lui.

Lula devance nettement le député d'extrême droite Jair Bolsonaro, qui conforte sa deuxième place avec 16 à 18% des intentions de vote.

Les autres candidats pressentis, comme le gouverneur de Sao Paulo Geraldo Alckmin (centre droit), l'écologiste Marina Silva et Ciro Gomes (gauche) se disputent la troisième place dans un mouchoir de poche, sans jamais dépasser les 10%.

Au second tour, Lula battrait Bolsonaro (49% contre 32%) et s'imposerait avec une avance similaire face à tout autre adversaire.

"Plus ils me persécutent, plus je monte dans les sondages", avait assuré Lula samedi, dans un message vidéo à une conférence internationale en Ethiopie, où il a été empêché de se rendre par un juge ayant ordonné la confiscation de son passeport.

Le sondage a été effectué auprès de 2.826 personnes, avec une marge d'erreur de 2 points de pourcentage, les 29 et 30 janvier. Il s'agit de la première enquête de ce type depuis la condamnation en appel de Lula à 12 ans et un mois de prison, le 26 janvier.

Pour le premier tour, neuf scénarios différents ont été envisagés, dans la mesure où les candidatures ne seront connues officiellement qu'en août. Ceci traduit le climat d'incertitude politique qui entoure la prochaine présidentielle au Brésil.

En raison de sa condamnation, Lula risque de ne pas pouvoir être éligible, même s'il a l'intention d'utiliser tous les recours possibles, y compris devant la justice électorale.

Si l'ancien ouvrier ne pouvait pas se présenter, Bolsonaro prendrait la tête des intentions de vote au premier tour, mais sans augmenter sensiblement son réservoir de votes (18 à 20%), et il serait battu dans tous les scénarios au second tour.

Lula a été condamné en appel pour avoir accepté un luxueux appartement en bord de mer de la part d'une entreprise de construction impliquée dans le gigantesque scandale autour du groupe public Petrobras, ce qu'il nie farouchement.