DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tournoi: une charnière Jalibert-Machenaud, chez les Bleus, contre l'Irlande

Vous lisez:

Tournoi: une charnière Jalibert-Machenaud, chez les Bleus, contre l'Irlande

Taille du texte Aa Aa

Le nouveau sélectionneur du XV de France, Jacques Brunel, a titularisé jeudi une charnière composée de Maxime Machenaud et du jeune ouvreur Matthieu Jalibert, âgé de 19 ans et qui ne compte aucune sélection, pour débuter le Tournoi des six nations, samedi contre l’Irlande au Stade de France.

Jalibert, qui évolue à Bordeaux-Bègles, ne compte que 15 matches professionnels au compteur depuis ses débuts en septembre.

“Dans la mesure où on a estimé qu’il pouvait jouer à ce niveau (en le convoquant), il n’y a aucune raison de ne pas le titulariser” a commenté Brunel.

Un autre joueur connaîtra d’entrée sa première sélection: l’arrière de Castres Geoffrey Palis, déjà appelé par les deux prédécesseurs de Brunel, Philippe Saint-André et Guy Novès, mais sans jouer le moindre match.

Palis, revenu fin décembre après une blessure au genou gauche l’ayant écarté des terrains neuf mois, a été préféré à Benjamin Fall, pour la qualité de son jeu au pied long et de son aisance sous les ballons hauts, qui devraient être primordiales face au XV du Trèfle.

“Palis revient bien de blessure. Il a montré beaucoup d’allant ces quinze derniers jours. On connaît sa qualité sous le jeu au pied irlandais, il est costaud, a un grand pied gauche peut être intéressant aussi”, a souligné Brunel.

Le sélectionneur, nommé le 27 décembre en remplacement de Novès après une série de six test-matches sans victoire (cinq défaites et un nul contre le Japon), a donc opté à l’ouverture pour Jalibert, qu’il a lancé à l’UBB, plutôt que pour Anthony Belleau.

- Gourdon en N.8 –

Mais il lui a adjoint le demi de mêlée le plus expérimenté du groupe, Machenaud (29 ans, 31 sél.), titularisé aux dépens d’Antoine Dupont (sur le banc) et de Baptiste Serin après le forfait sur blessure du choix numéro 1, Morgan Parra.

Le numéro 9 du Racing, ignoré en novembre par Novès, connaîtra sa première sélection depuis la tournée de juin en Afrique du Sud et sera le buteur numéro 1.

Derrière, Henry Chavancy a été choisi à la place de Jonathan Danty pour former la paire de centres avec Rémi Lamerat.

Devant, l’habituel flanker Kévin Gourdon a été décalé au poste de numéro 8, où Louis Picamoles n’a pas été retenu. Le Rochelais a été préféré à Marco Tauleigne, l’un des quatre remplaçants à ne compter aucune sélection (avec Dany Priso, Adrien Pélissié et Cedate Gomes Sa).

“Parce qu’il a un peu plus d’expérience au niveau international, même si dans son club il joue un peu moins (comme N.8)”, a justifié Brunel.

Au côté de Gourdon ont été titularisés en troisième ligne Yacouba Camara et Wenceslas Lauret, dont l’abattage en défense et dans les regroupements pourrait être précieux. La dernière cape du joueur du Racing remonte au Tournoi-2016.

Un cran plus haut, Arhur Iturria composera la deuxième ligne avec son coéquipier de Clermont Sébastien Vahaamahina pour sa deuxième sélection.

Le XV de départ: Palis – Vakatawa, Chavancy, Lamerat, Thomas – (o) Jalibert, (m) Machenaud – Y. Camara, Gourdon, Lauret – Vahaamahina, Iturria – Slimani, Guirado (cap), Poirot

Remplaçants: A. Pelissié, Priso, Gomes Sa, Gabrillagues, Tauleigne, A. Dupont, Belleau, Fall

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.