DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne: percée de Ciudadanos dans les sondages

Vous lisez:

Espagne: percée de Ciudadanos dans les sondages

Taille du texte Aa Aa

Le parti libéral espagnol Ciudadanos, créé en Catalogne contre la montée de l’indépendantisme, a nettement progressé en janvier dans les intentions de vote au niveau national, selon un sondage de l’institut public de référence publié lundi.

Dans ce sondage publié tous les trois mois du Centre de recherches sociologiques (CIS) réalisé du 2 au 14 janvier auprès de quelque 2.500 personnes, Ciudadanos progresse de 3,7 points et deviendrait, avec 20,7% des intentions de vote, le troisième parti d’Espagne.

L’enquête du CIS est la première depuis les événements d’octobre en Catalogne, qui avaient débouché sur une tentative de sécession le 27, suivie de la mise sous tutelle de la région par Madrid.

Le chef de Ciudadanos, Albert Rivera, un avocat de 38 ans, est aussi le dirigeant de groupe parlementaire le mieux “noté” du pays, les personnes interrogées lui attribuant une note moyenne de 4,01 sur 10 – contre 2,81 pour le chef du gouvernement Mariano Rajoy.

Créé en 2006 par des opposants aux nationalistes catalans, Ciudadanos, se présentant en chantre de la lutte contre la corruption est devenue la première force au Parlement catalan lors des élections régionales du 21 décembre, même si, en coalition, les indépendantistes gardent la majorité des sièges (70 sur 135).

Le Parti populaire (PP, conservateur) de Mariano Rajoy observe depuis des semaines avec inquiétude la montée de ce concurrent de centre-droite.

Le PP, à l’image ternie par les scandales de corruption, a baissé (-1,7 points) mais reste la première force d’Espagne avec 26,3% d’intentions de vote.

le Parti socialiste (23,1%, -1,1 point) garde sa deuxième place en intentions de vote, tandis que Podemos (gauche radicale) passe à la quatrième place, devancé par Ciudadanos (18,5%, +0,5 point).

La marge d’erreur du sondage est d’environ 2%, indique l’institut gouvernemental.

Lors des élections législatives de juin 2016, le PP avait obtenu 33% des suffrages et une majorité simple au parlement, 137 députés sur 350, qui l’a obligé à gouverner en minorité et à chercher des alliances de circonstance pour chaque texte de loi, en particulier avec Ciudadanos.

Les socialistes avaient obtenu 22,7% et 85 sièges, Podemos et ses alliés 21,1% et 71 sièges et Ciudadanos 13% et 32 sièges.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.