DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pourquoi la fusée Falcon Heavy est si importante

Vous lisez:

Pourquoi la fusée Falcon Heavy est si importante

Taille du texte Aa Aa

Que cela soit un échec ou une réussite le lancement mardi soir (à 19 h 30, heure française) de la Falcon  Heavy, mise au point par la compagnie SpaceX, constitue un bel et bien un événement tant scientifique que commercial.

D'abord parce que Falcon Heavy est bien la plus grosse fusée jamais construite depuis Saturne V, le lanceur des célèbres missions Apollo qui voyagèrent vers la Lune. Ensuite et surtout parce que, sauf accident de parcours, le flamboyant patron de SpaceX, Elon Musk, entend bien tirer profit de ce vol d'essai qui pourrait préfigurer les missions capables de transporter des équipages sur la Lune et peut-être sur Mars.

Une énorme fusée
Falcon Heavy a tout d'une grande : elle mesure 70 mètres de hauteur sur douze mètres de largeur. Elle est surtout dotée de 27 moteurs qui "génèrent plus de 2.500 tonnes de poussée au décollage, ou l'équivalent de 18 Boeing 747", explique SpaceX. La fusée est ainsi capable de transporter jusqu'à 63,8 tonnes en orbite terrestre basse, soit près de trois fois la charge que peut emporter une fusée Falcon 9.

Une cargaison surprenante
A bord de la fusée, aucun équipage humain n'a été prévu, excepté un mannequin qui a été installé au volant d'une voiture Tesla, la marque fétiche lancée par Elon Musk. Un coup de pub assuré pour le milliardaire passionné par la compétition spatiale. Histoire de compléter la mise en scène, Musk a également prévu de diffuser lors du lancement la célèbre chanson de David Bowie "Space Oddity".

Si tout fonctionne correctement, la voiture, un roadster couleur cerise, doit être larguée dans l'espace dans une orbite elliptique qui devrait l'emmener... autour de Mars. Un largage critiqué par des scientifiques.

Retour sur Terre
Quant aux trois propulseurs, ils sont censés retourner sur Terre après leur voyage dans l'espace et y atterrir séparément, preuve supplémentaire que les fusées de SpaceX sont réutilisables. Un véritable exploit doublé d'une source d'économies substantielles. Ce retour sur Terre devrait sans aucun doute être le moment le plus spectaculaire de cet événement spatial.

Une mission risquée
Elon Musk a déjà anticipé les critiques en prévenant que le lancement pourrait être un échec étant donné la complexité du propulseur, de son poids et de tant d'autres paramètres et ce, malgré les milliers d'heures passées par les ingénieurs de SpaceX à tester et simuler ce lancement. L'enjeu est donc d'importance pour Musk qui a décroché un contrat de 1,6 milliard de dollars de la Nasa pour approvisionner la Station spatiale internationale.

Des concurrents en embuscade
Ce lancement ultra médiatisé vient aussi rappeler que la bataille est rude entre les compagnies privées bien décidées à décrocher une part du gâteau spatial. Jeff Bezos, l'homme le plus riche du monde, et lui aussi féru d'espace, a souhaité bonne chance à son rival sur Twitter. Le fondateur d'Amazon a signé son message en faisant apparaître sa marque "Blue Origin", le nom de son entreprise spatiale.

Cette dernière travaille à la construction d'une grande fusée appelée "New Glenn" d'une capacité de charge utile de 13 tonnes et qui devrait commencer à voler dans les années 2020. La NASA est également en train de développer la fusée Space Launch Systems (SLS) capable à terme de transporter des astronautes. De son côté, la construction de la fusée européenne Ariane 6 avance à grand pas.

Avec Agences