DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Colombie: plus de trois tonnes de cocaïne saisie lors d'opérations internationales

Vous lisez:

Colombie: plus de trois tonnes de cocaïne saisie lors d'opérations internationales

Taille du texte Aa Aa

Plus de trois tonnes de cocaïne ont été saisies et 21 personnes de différentes nationalités interpellées lors d’opérations menées en Amérique latine par les polices de Colombie et de plusieurs pays de la région, en collaboration avec l’agence anti-drogue des Etats-Unis (DEA).

Ces “opérations conjointes menées en Colombie, au Costa Rica, en Equateur, au Guatemala et au Panama contre le trafic de stupéfiants ont abouti à la saisie de 3.113 kilos de cocaïne et à l’arrestation de 21 personnes”, a annoncé mardi la police colombienne dans un communiqué, sans en préciser les dates.

La saisie la plus importante a eu lieu en Colombie même, avec 856 kilos de cocaïne découverts dans une cache souterraine d’une zone rurale de Jurado, dans le département du Choco (nord-ouest, frontalier du Panama).

Un total de 767 autres kilos ont été saisis en Equateur, ainsi que 199.770 dollars, et onze personnes arrêtées, tandis qu’au Panama une embarcation rapide a été arraisonnée par des gardes-côtes des Etats-Unis avec à bord 614 kilos de cocaïne.

En novembre, les autorités colombiennes avaient annoncé une saisie record de 12 tonnes de cocaïne, d’une valeur de 360 millions de dollars, dans la région bananière d’Uraba (Antioquia, nord-ouest).

La Colombie est le premier producteur mondial de feuilles de coca, matière première de la cocaïne, avec 146.000 hectares de plantations, et aussi le plus grand producteur de cette drogue avec 866 tonnes en 2016, selon l’ONU.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.