DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe d'Espagne: trois habitués et un trouble-fête

Vous lisez:

Coupe d'Espagne: trois habitués et un trouble-fête

Taille du texte Aa Aa

Quels convives en finale de Coupe du Roi? Rien n’est décidé avant les demi-finales retour: Leganés, qui a neutralisé Séville à l’aller (1-1), espère jouer les invités surprise mercredi, en attendant jeudi Valence-Barcelone, une affiche entre habitués conclue à l’aller sur un succès catalan (1-0).

Le Barça, triple tenant de l‘épreuve, compte au total 29 trophées dans cette compétition. Valence en a sept, le Séville FC cinq, et Leganés … zéro, puisque le modeste club de la banlieue de Madrid n’avait jusqu‘à présent jamais atteint les demi-finales en 89 ans d’existence.

Sur le papier, les Sévillans, forts d’un but inscrit à l’extérieur, comptent un léger avantage en vue de la finale du 21 avril, de même que les Barcelonais. Mais il n’est pourtant pas dit qu’on assiste à nouveau à une affiche Barça-Séville, comme en 2016, puisque Valenciens et “Pepineros” ne voudront rien lâcher.

“Peu importe les noms, les pourcentages, les statistiques. Si on faisait attention à ça, nous serions relégués en deuxième division avant même de débuter la Liga”, a lancé la semaine dernière Asier Garitano, l’entraîneur du “Lega”.

L‘équipe de la banlieue madrilène, malgré son budget 15 fois inférieur à celui du Barça, a pour elle son énergie, sa solidarité et sa solidité. Et en huitièmes de finale contre Villarreal (1-0, 1-2) puis en quarts face au grand Real Madrid (0-1, 2-1), les “Pepineros” sont à chaque fois allés chercher leur qualification à l’extérieur au match retour.

- Chaude ambiance –

Sauf que le stade Sanchez-Pizjuan, connu pour sa chaude ambiance, pourrait être un peu plus compliqué à conquérir, même si l‘équipe de Vincenzo Montella reste sur une humiliation subie samedi à Eibar en Liga (5-1).

“Nous allons affronter une atmosphère propre au football et nous devrons être prêts. Il faudra jouer un match sensationnel pour avoir nos chances. Ce sera magnifique pour nous”, a fait valoir Garitano.

Dans l’autre demi-finale retour, les retrouvailles s’annoncent également brûlantes entre Valence et Barcelone, après une première manche fermée et heurtée.

Victime d’un violent coup du Barcelonais Sergi Roberto, le Valencien Andreas Pereira souffre de la cuisse gauche et sera, selon la presse, indisponible un mois. “Sergi Roberto n’est pas un joueur adepte des gestes sournois”, l’a défendu l’entraîneur blaugrana, Ernesto Valverde.

Quoi qu’il en soit, les Valenciens ont soif de revanche, deux ans après une demi-finale qui avait tourné à l’humiliation (7-0, 1-1).

“Nous savons que ce sera éminemment compliqué parce que le Barça est le principal favori de la compétition, mais cela ne veut pas dire que nous n’allons pas essayer”, a dit l’entraîneur valencien Marcelino.

Les locaux comptent évidemment sur l’appui du stade Mestalla, où l’atmosphère devrait être bouillante.

“Nous avons un avantage minimum mais il reste 90 minutes à jouer”, a reconnu l’avant-centre barcelonais Luis Suarez. “C’est encore très long et Valence est toujours fort lorsqu’il joue à domicile, surtout quand il s’agit d’une demi-finale de Coupe.”

La bonne nouvelle pour le Barça, c’est que l’attaquant-vedette Lionel Messi, remplaçant dans le derby contre l’Espanyol dimanche (1-1), a pu souffler un peu. Et comme l’a dit Valverde, le Barça “donnera tout” pour atteindre une cinquième finale d’affilée après celle perdue en 2014 et les victoires glanées lors des trois suivantes.

Le programme des demi-finales retour:

Mercredi:

(21h30) Séville FC – Leganés, aller: 1-1

Jeudi:

(21h30) Valence – FC Barcelone, aller: 0-1

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.