DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe du Roi d'Espagne: le Barça en finale contre Séville

Vous lisez:

Coupe du Roi d'Espagne: le Barça en finale contre Séville

Taille du texte Aa Aa

Philippe Coutinho, auteur de son premier but avec Barcelone, a terrassé Valence 2-0 jeudi en Coupe du Roi et qualifié le club triple tenant du titre pour une nouvelle finale contre Séville, comme en 2016. Soit la cinquième finale consécutive du Barça, un record.

Cinq minutes sur le terrain ont suffi au milieu brésilien, entré à la pause, pour débloquer cette demi-finale retour, achevée comme à l’aller (1-0) par une victoire barcelonaise: Coutinho s’est jeté au second poteau pour reprendre un centre splendide de Luis Suarez, son ancien complice de Liverpool (50e).

“C’est un moment très spécial, a savouré Coutinho au micro de la chaîne espagnole Gol. Je me sens très heureux. J’avais essayé de marquer mon premier but lors de mes premiers matches. Aujourd’hui, j’ai réussi à marquer et à aider l‘équipe à se qualifier pour la finale.”

Ce but a suffi à doucher les ambitions de Valence, qui avait pourtant trouvé la transversale par Rodrigo (14e). Suarez a offert le second but en fin de match à Ivan Rakitic (82e).

C’est un petit exploit qu’a accompli le Barça: le club catalan, finaliste face au Real Madrid en 2014 puis vainqueur des trois éditions suivantes, est le premier club à atteindre cinq années d’affilée la finale de la plus ancienne compétition espagnole.

Le week-end du 21 avril face à Séville, le Barça espère sortir vainqueur de cette réédition de la finale 2016, remportée en prolongation (2-0). Auquel cas, ce serait son 30e trophée dans cette compétition, tout en haut du palmarès, et son 4e d’affilée, du jamais vu depuis les années 1930.

Match après match, le club catalan confirme sa renaissance sous la direction de son nouvel entraîneur Ernesto Valverde: solide leader de Liga, qualifié pour la finale de Coupe et opposé à Chelsea en huitièmes de Ligue des champions, le Barça peut rêver d’un nouveau triplé, comme en 2009 et 2015.

- Coutinho justifie son prix –

A Mestalla jeudi, Valverde a eu tout bon en faisant sortir à la pause le fantomatique André Gomes pour lancer Coutinho. Ce dernier commence à justifier le prix exorbitant versé à Liverpool pour son transfert début janvier: 160 M EUR, dont 40 M EUR de bonus, soit le troisième joueur le plus onéreux de l’histoire.

Ce but fera du bien au Brésilien, alors que la presse s’interrogeait au sujet de sa complémentarité avec le capitaine et maître à jouer Andrés Iniesta.

Ayant débuté sur le flanc droit, “Phil” a placé une belle accélération pour se retrouver à la réception du centre de Suarez et débloquer son compteur à sa cinquième apparition. Et après la sortie d’Iniesta, le Brésilien s’est placé sur la gauche, d’où il a pu rentrer sur son pied droit (73e).

Bref, même si Coutinho ne sera pas qualifié en C1 pour l’avoir jouée avec Liverpool, son apport sera précieux pour briguer les deux titres nationaux au printemps.

La soirée a été complète pour Barcelone puisque le gardien Jasper Cillessen s’est signalé par une incroyable parade (74e). Et même si Gerard Piqué, qui avait joué diminué, a dû sortir en fin de match avec des douleurs, l’autre bonne nouvelle a été le grand début du défenseur colombien Yerry Mina, entré à la 84e minute.

Pour Valence, en revanche, les fulgurances du Portugais Gonçalo Guedes, prêté par le PSG, n’ont pas suffi. Et la défaite est d’autant plus rude que le défenseur argentin Ezequiel Garay, blessé, a dû sortir sur civière…

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.