DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deux jihadistes de l'EI, complices de "Jihadi John", capturés en Syrie

Vous lisez:

Deux jihadistes de l'EI, complices de "Jihadi John", capturés en Syrie

Taille du texte Aa Aa

Deux jihadistes britanniques du groupe Etat islamique, complices de “Jihadi John”, ont été capturés en Syrie par une force arabo-kurde alliée de Washington, a rapporté jeudi un responsable militaire américain.

Il s’agit de deux membres de la “cellule d’exécution” de l’EI qui avait été surnommée “The Beatles”. Leur capture est intervenue début janvier dans l’est de la Syrie, a précisé le responsable américain.

Ce quatuor est accusé d‘être responsable de la détention et de la décapitation d’environ une vingtaine d’otages, notamment des Occidentaux parmi lesquels les journalistes américains James Foley et Steven Sotloff et le travailleur humanitaire américain Peter Kassig.

Le premier des jihadistes capturés a été identifié comme El-Shafee el-Sheik.

Le second, figurant sur la liste noire des “terroristes internationaux” dressée par le département d’Etat américain, s’appelle Alexanda Amon Kotey ou Alexander Kotey, de nationalités britannique, ghanéenne et chypriote grecque.

Il est né en décembre 1983 et est passé par la ville syrienne de Raqa, l’ex-“capitale” du “califat” autoproclamé de l’EI.

Le département d’Etat a accusé en particulier le geôlier Kotey d’avoir “probablement exécuté” des otages et d’avoir eu recours à des “méthodes de torture particulièrement cruelles”.

L’homme le plus connu des quatre “Beatles” était le Britannique Mohammed Emwazi, connu sous le pseudonyme “Jihadi John”, que l’on voit sur plusieurs vidéos de décapitation d’otages, et qui a été tué en novembre 2015 par un bombardement à Raqa.

Les prisonniers occidentaux avaient donné ce surnom de “Beatles” en raison de l’accent britannique des quatre jihadistes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.