DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un conseiller de Trump démissionne après des accusations de violences conjuguales

Vous lisez:

Un conseiller de Trump démissionne après des accusations de violences conjuguales

Taille du texte Aa Aa

Le secrétaire du personnel de la Maison Blanche, Rob Porter, a démissionné après avoir été accusé publiquement par deux ex-femmes de violences domestiques.

“Le président et le secrétaire général avaient pleine confiance en ses capacités et sa performance”, a dit mercredi la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders. “Il démissionne de la Maison Blanche” mais va rester pour assurer une transition en douceur, a-t-elle dit.

Au cours de son point presse, Sarah Sanders a lu aux journalistes un communiqué de Rob Porter. “Ces allégations scandaleuses sont simplement fausses. J’ai pris les photos données aux médias il y a près de 15 ans et la réalité derrière elles n’est en aucun cas proche de ce qui est décrit”, déclare ce communiqué.

La démission intervient après que des articles publiés dans le Daily Mail et The Intercept ont rapporté des témoignages de deux ex-femmes de M. Porter, Colbie Holderness et Jennifer Willoughby, dénonçant des abus physiques et psychologiques.

Deux photos montrent Mme Holderness avec un oeil au beurre noir, résultat d’un coup de poing asséné par Rob Porter, selon elle.

Le secrétaire général de la Maison Blanche, John Kelly, a déclaré dans un communiqué qu’il était “choqué” par les allégations contre M. Porter, déclarant qu’“il n’y a pas de place pour la violence domestique dans notre société”.

“Je maintiens mes déclarations précédentes sur le Rob Porter que j’ai appris à connaître depuis que je suis devenu secrétaire général, et je crois que toute personne a le droit de défendre sa réputation”, a poursuivi M. Kelly.

“J’ai accepté sa démission aujourd’hui et j’assurerai une transition rapide et ordonné”, a-t-il déclaré.

Rob Porter était particulièrement impliqué dans les préparations pour le discours de Donald Trump au Forum économique mondial de Davos, en Suisse.

arb-mdo/AB/vog/plh/cro

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.