DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

XV de France: interdit de jouer en France, Tolofua dans l'expectative

Vous lisez:

XV de France: interdit de jouer en France, Tolofua dans l'expectative

Taille du texte Aa Aa

Le talonneur français Christopher Tolofua, interdit de rugby en France après la découverte de lésions cervicales mais autorisé en Angleterre avec son club, espère vite pouvoir de nouveau postuler au XV de France, a-t-il expliqué vendredi.

Convoqué mi-janvier pour préparer le match d’ouverture du Tournoi des six nations perdu samedi face à l’Irlande (13-15), Tolofua a dû déclarer forfait quelques jours avant et est rentré à Londres, où il joue pour les Saracens, après des examens.

“Ces examens ont révélé des soucis au niveau de mes cervicales, qui ont amené le corps médical à me classer G3”, a expliqué Tolofua sur Facebook. Cette classification des lésions du rachis cervical donne lieu à une “contre-indication absolue” de la pratique du rugby, selon les critères de la Fédération française (FFR).

“Cette décision a pour conséquence administrative de ne pas me permettre de jouer pour une équipe française, y compris pour l’Equipe de France”, ajoute Tolofua. Mais l’Angleterre n’ayant pas les mêmes critères, cette classification ne l’empêche pas de jouer pour les Saracens.

“Le staff médical du club et le spécialiste anglais que j’ai consultés m’ont donné leur feu vert sans l’ombre d’un doute. Je me suis donc mis à la disposition de mon club pour les matchs qui viennent”, a expliqué Tolofua, qui sera titulaire samedi face à Newcastle.

“Je prends donc cette situation très au sérieux et nous évaluons donc tous ensemble les meilleures options qui s’offrent à moi pour que je puisse appréhender la suite de ma carrière dans les meilleures conditions possibles, être pleinement au service de mon club et à la disposition de l‘équipe de France si je suis rappelé dans le futur, une fois que cette classification G3 sera levée”, espère l’ex-Toulousain, dont la priorité “est de faire le nécessaire pour revenir en conformité avec la règlementation française le plus rapidement possible”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.