DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fed Cup: Serena Williams absente samedi, vivement dimanche!

Vous lisez:

Fed Cup: Serena Williams absente samedi, vivement dimanche!

Taille du texte Aa Aa

Le retour de Serena Williams après une année d’absence pour donner naissance à son premier enfant, espéré au premier tour de Fed Cup Etats-Unis – Pays-Bas, n’aura pas lieu dès samedi, puisque c’est son aînée Venus qui lui a été préférée pour jouer le simple. Partie remise dès dimanche ?

A Asheville, en Caroline du Nord, l’ex-N.1 mondiale de tennis, maintenant âgée de 36 ans, devait reprendre la raquette pour la première fois en compétition depuis sa victoire à l’Open d’Australie l’an dernier, lorsqu’elle empochait, enceinte, son 23e titre du Grand Chelem en simple.

Elle ne le fera peut-être pas, ou en tout cas pas lors d’un match à enjeu, puisque la capitaine américaine ne l’a pas sélectionnée pour les simples, lui préférant la 17e mondiale CoCo Vandeweghe et sa soeur aînée Venus (8e), et la réservant pour le double du dimanche, qui n’est décisif qu’en cas d‘égalité à 2-2 à l’issue des simples.

“J’ai eu beaucoup de hauts et de bas à l’entraînement”, a confié Williams. “Ça me donne une autre perspective, c’est presque relaxant pour moi de n’avoir rien à prouver. Mon but, c’est de déjouer les pronostics, d‘être à nouveau compétitive.”

“En ce qui concerne la composition, on sait qui va jouer demain demain”, a-t-elle ajouté. “On verra ensuite comment ça se passe et on fera des ajustements.”

Mais même sur le banc, avec le statut de préposée au double ou de remplaçante elle peut être lancée en simple le dimanche si la capitaine le décide, la présence de la star du tennis si près des courts fait événement.

Serena Williams n’a en effet rejoué qu’une seule fois depuis la naissance de sa fille Alexis Olympia, en septembre dernier. L’Américaine, retombée à l‘époque au 22e rang mondial, s‘était inclinée face à la Lettonne Jelena Ostapenko, fin décembre, lors d’un match d’exhibition à Abou Dhabi qu’elle avait disputé sans trop courir.

- 25e titre en ligne de mire –

La cadette des soeurs Williams avait initialement prévu de revenir à la compétition lors de l’Open d’Australie le mois dernier. Mais elle avait dû renoncer à ce projet, regrettant “de ne pas être au niveau où personnellement (elle) voulait être”.

“Il y a des moments qui ont été vraiment durs, quand il a fallu se remettre dans le bain chaque jour,” a-t-elle décrit. “J’ai dû me réhabituer, retrouver le rythme.”

Ce premier tour de la Fed Cup, même si elle ne joue pas de match à enjeu, devrait être une bonne occasion pour Serena Williams de monter en régime avant son retour sur le circuit féminin, avec les tournois en mars d’Indian Wells, en Californie, et de Miami, en Floride.

Car l’Américaine n’a pas caché son ambition de revenir au plus haut niveau.

La jeune mère de famille a d’ailleurs estimé que sa nouvelle vie familliale, avec sa petite fille et son mariage en novembre avec Alexis Ohanian, co-fondateur du site internet Reddit, lui permettra de conquérir de nouveaux sommets.

“C’est le moment le plus agréable de ma vie,” s’est réjouie Williams, dont l’objectif ultime est de battre le record de titres du Grand Chelem en simple de Margaret Court, situé à 24.

“Cela va sans dire que 25 est un chiffre que j’adorerais atteindre, mais je déteste m’imposer des limites,” a-t-elle plaisanté.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.