DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les antifascistes marchent à Macerata

Vous lisez:

Les antifascistes marchent à Macerata

Taille du texte Aa Aa

Plusieurs milliers de personnes ont marché samedi contre le racisme et le fascisme dans les rues de la ville italienne de Macerata où un homme a ouvert le feu sur des migrants africains la semaine dernière, faisant six blessés.

Luca Traini, un militant d'extrême droite, avait déclaré vouloir venger le meurtre de la jeune Pamela Matropietro, pour lequel trois Nigérians ont été inculpés. Cette Romaine de 18 ans était en cure de désintoxication proche de la ville et son corps avait été retrouvé coupé en morceaux dans des valises.

"Ce qui s'est passé ici, c'est un acte terroriste. Nous sommes désolés pour ce qui est arrivé à Pamela, c'est quelque chose d'horrible, mais les monstres n'ont pas de couleur ni d'origine", rappelle un manifestant. 

A trois semaines des élections législatives italiennes, le crime raciste de Macerata a placé le thème de l'immigrations au cœur d'une campagne dominée par les discours de droite. L'extrême droite (Ligue du Nord et Frères d’Italie) est créditée de près de 20 % des voix.

Michele Carlino, euronews :

"Macerata a vécu une journée de fortes tensions et de mobilisation, mais les initiatives contre le fascisme et le racisme ne s'arrêteront pas là. Une nouvelle manifestation est prévue la semaine prochaine, ici à Macerata, en présence du parti démocrate et l'association des partisans. Ils n'étaient officiellement pas présents aujourd'hui pour ne pas alimenter le climat de tension, qui s'est installé depuis l'acte fou de Luca Traini".