DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hong Kong: Une enquête ouverte sur l'accident de bus qui a fait 19 morts

Vous lisez:

Hong Kong: Une enquête ouverte sur l'accident de bus qui a fait 19 morts

Taille du texte Aa Aa

La police hongkongaise tentait dimanche de comprendre les causes du renversement, la veille d’un autobus à double niveau qui a fait 19 morts dans le nord de l’ex-colonie britannique.

Le véhicule s’est renversé sur une route de la localité de Tai Po, dans le nord des Nouveaux Territoires, finissant sa glissade contre un lampadaire. Soixante-cinq personnes ont été blessées, dont certaines qui sont dans un état critique.

“Le chauffeur du bus de 30 ans a été arrêté pour conduite dangereuse ayant entraîné la mort et des blessures”, a indiqué la police dimanche dans un communiqué. “Il est toujours détenu dans l’attente d’investigations complémentaires.”

La plupart des blessés et certains des morts se trouvaient à l‘étage du bus, a indiqué aux journalistes Chan Hing-yu, du service des pompiers de Hong Kong.

Les autorités soupçonnent le chauffeur d’avoir dépassé les limites de vitesse et perdu le contrôle du bus dans une descente, a déclaré aux journalistes Lee Chi-wai, un haut responsable de la police. Il n’a pas été blessé et était sobre, a-t-il ajouté.

Des passagers ont affirmé que le conducteur paraissait énervé, après s‘être vu reprocher son retard par certaines personnes à bord, selon les médias locaux.

Le plus grave accident routier survenu dans la ville s’est produit en 2003 lors de la collision d’un bus à double niveau avec un camion, avant qu’il ne tombe d’un pont, faisant 21 morts.

Dix-huit personnes avaient péri également lors d’un accident de bus en 2008.

En 2012, la collision d’un ferry avec un navire de plaisance avait fait 39 morts.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.