DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

JO-2018: McMorris, de son "lit de mort" au podium olympique en snowboard

Vous lisez:

JO-2018: McMorris, de son "lit de mort" au podium olympique en snowboard

Taille du texte Aa Aa

Dix-sept fractures, rate éclatée et pneumothorax: il y a 11 mois, le Canadien Mark McMorris était pratiquement sur son lit de mort et luttait pour sa vie après un accident épouvantable en snowboard. Dimanche, il a remporté la médaille de bronze du slopestyle aux JO de Pyeongchang.

Derrière le jeune Américain Redmond Gerard, médaille d’or, et son compatriote Max Parrot, McMorris a de nouveau pris la 3e place des JO, comme à Sotchi en 2014.

“Je ne veux pas trop repenser au passé aujourd’hui, mais j’apprécie le fait d‘être sur mon snowboard, a déclaré le Canadien de 24 ans. Peu importait le résultat aujourd’hui, j‘étais juste heureux de pouvoir rider“.

“J’ai souvent besoin de me pincer en fait, parce que je me sens si bien sur ma planche alors qu’il y a huit mois je ne pensais plus pouvoir évoluer à ce niveau. Je suis juste chanceux de pouvoir être là”, a-t-il poursuivi.

Sa performance n’est en tout cas pas passée inaperçue dans le monde du ski, l’Américaine Lindsey Vonn tweetant par exemple à son presque million d’abonnés deux photos superposées de McMorris: sur la première il est sur son lit d’hôpital, branché à plusieurs machines et bien mal en point. L’image du dessous montre le Canadien souriant à Pyeongchang. “C’est incroyable”, note la championne américaine.

- Coma artificiel –

La carrière du Canadien, originaire des plaines de la Saskatchewan, était sur une trajectoire ascendante après plusieurs victoires aux X-Games et sa médaille de bronze à Sotchi.

Mais en mars 2017, celui qui fut le premier à sortir en compétition un “backside triple cork 1440”, une figure extrêmement difficile à réaliser, a été victime d’un grave accident quand il a heurté un arbre en snowboard.

Bilan: fractures de la mâchoire, du bassin, du bras gauche, de plusieurs côtes, rate éclatée et poumons enfoncés. Devant la gravité de ses blessures, les médecins l’ont placé en coma artificiel.

Mais le jeune homme a survécu et après plusieurs mois de convalescence, il est revenu sur le circuit en novembre à l‘étape de Coupe du monde de Pékin… qu’il a remportée!

“Ce n‘était pas facile. Ces deux dernières années je n’ai pas beaucoup fait de snowboard. D’abord je me suis cassé le fémur et j’ai dû m’arrêter six, sept mois. Ensuite je me suis tout cassé et j’ai encore dû prendre sept mois de repos”, rappelait-il encore.

“J’ai été vraiment coincé dans les classements des compétitions pendant un certain temps, ou sur un lit de mort, donc je suis assez content. Cette médaille de bronze c’est comme une victoire pour moi”, souriait-il encore.

Sa légende et son palmarès pourraient encore s’enrichir: Mark McMorris est à présent en course dans l‘épreuve du big air à Pyeongchang, les 21 et 24 février.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.