DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crash en Russie : le deuil des familles

Vous lisez:

Crash en Russie : le deuil des familles

Taille du texte Aa Aa

Yekaterina feuillette, en larmes, l'album photos familial. Sa mère, âgée de 39 ans a péri dans le crash de l'Antonov de la Saratov Airlines.

Elle travaillait à Moscou et rentrait deux fois par an à Orsk, pour voir ses trois filles âgées de 20, 19 et 5 ans. Elle était seule à subvenir aux besoins de la famille. Yekaterina dit craindre que les autorités ne leur prennent la garde de la cadette.

"Jusqu'au bout hier nous avons cru qu'il y aurait des survivants. Nous avons appelé les aéroports...Et après, ils ont publié les listes et Maman était l'avant-dernière sur la liste", raconte-t-elle.

Dans ce lycée, les élèves pleurent leur camarade Ilia, 17 ans, mort dans le crash. Il rentrait de Moscou ou il avait participé à un concours d'étudiants.

"Bien sûr, les enfants pleurent. Nous avons eu notre premier cours avec la classe dans laquelle il était, et bien sûr les enfants étaient en larmes", confie une professeur.

Le crash a fait 71 victimes, parmi lesquelles trois étrangers, un Suisse, un Azerbaïdjanais et Kazakh.