DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Europa League: l'OL est bien parti

Vous lisez:

Europa League: l'OL est bien parti

Taille du texte Aa Aa

Lyon a pris une petite option pour la qualification après s‘être imposé aux dépens du club espagnol de Villarreal (3-1), jeudi, à domicile en 16es aller de l’Europa League mais laisse toutes ses chances à son adversaire après avoir concédé un but.

C’est le septième match consécutif au cours duquel la défense de l’OL cède au moins une fois et, cette fois, en raison de la règle des buts à l’extérieur, cela pourrait coûter cher.

Et le gardien Anthony Lopes a même sauvé son équipe d’un second but à la 88e minute sur une tentative de Pablo Fornals, qui avait déjà réduit la marque à 2-1 à la conclusion d’une action qui avait mis hors de position l’arrière garde des Lyonnais (63).

Lopes a également été déterminant en repoussant, sur la même action, sur une reprise de volée de Manu Trigueros et en s’interposant face à Carlos Bacca (16) avant de se faire peur devant Denis Cheryshev (32).

Lyon, qui met fin à une série de trois défaites de suite en championnat de France contre Bordeaux (3-1), Monaco (3-2) et Rennes (2-0), s’est mis en bonne position dès la début de la seconde période grâce à deux réalisations en trois minutes de Tanguy Ndombélé et Nabil Fekir.

Le premier à ouvert la marque en reprenant de la tête une première reprise de Mariano à la réception d’un centre de la droite de Rafael (46).

Fekir a repris victorieusement un tir de Mariano Diaz repoussé par le gardien Sergio Asenjo après que l’avant-centre hispano-dominicain de l’OL a mené l’attaque en résistant à Alvaro (49).

Peu après son entrée en jeu, le Néerlandais Memphis Depay a porté le score à 3-1 en fin de partie d’un magnifique tir lointain du pied droit après une intervention ratée du défenseur Victor Ruiz (82).

Pour Fekir et Memphis, ce sont pour chacun des deux, le 3e but en sept rencontres de coupe d’Europe cette saison.

En première période, Lyon s‘était aussi montré dangereux sur une action de Mariano, déjà, accroché par Alvaro alors qu’il partait au but (13).

Peu après, l’ancien joueur de la réserve du Real Madrid reprenait de la tête un centre de Rafael (23) alors qu’un coup franc tiré par Fekir était détourné par Asenjo (24).

Mariano, qui voulait beaucoup démontrer face à un club espagnol dans l’espoir d’attirer le regard du sélectionneur de la Roja, Julen Lopetegui, aurait dû aussi obtenir un penalty pour une gifle de Mario Gaspar dans la surface de réparation (62).

Dans les dernières minutes, l’Espagnol de Lyon poussait encore Asenjo à la parade mais Maxwel Cornet, lui aussi entré en fin de partie, ne parvenait pas à reprendre (87).

Le 22 février, Lyon devra tenter de marquer au moins une fois et surtout de se montrer plus solide en défense pour rejoindre les 8es de finale.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.