DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Inde: perquisition chez le joaillier Modi soupçonné d'escroquerie

Vous lisez:

Inde: perquisition chez le joaillier Modi soupçonné d'escroquerie

Taille du texte Aa Aa

Des enquêteurs indiens ont mené jeudi une perquisition dans les locaux du joaillier milliardaire Nirav Modi, accusé d’escroquerie à l’encontre de la deuxième banque publique du pays et qui aurait quitté le pays.

Les forces de lutte anti-fraude ont perquisitionné à Bombay les locaux du joaillier, accusé d’avoir soutiré, avec d’autres personnes, plus de 2,8 milliards de roupies (43,8 millions de dollars, 35,21 millions d’euros) à la banque publique Punjab National Bank (PNB).

Selon l’agence de presse indienne Press Trust of India (PTI), les enquêteurs ont mené des perquisitions dans une demi-dizaine de sites à Bombay dont le domicile de Modi et des boutiques à New Delhi et Surat.

Un porte-parole du département de lutte anti-fraude, interrogé par l’AFP, s’est refusé à tout commentaire.

Modi est un homme d’affaires indien fortuné, avec un patrimoine estimé par Forbes à 1,73 milliard de dollars, le plaçant à la 85e position du classement des fortunes indiennes.

Agé de 47 ans, il est le fondateur du géant joaillier Firestar Diamond, spécialisé dans le haut de gamme, et sa marque Nirav Modi possède des boutiques dans plusieurs grandes villes à l‘étranger, de New York à Singapour.

L’opération de perquisition intervient au lendemain de nouvelles allégations d’escroquerie visant le joaillier et d’autres personnes dont des membres de sa famille et un associé.

Elle fait suite à l’annonce par la banque PNB de la découverte d’une fraude de près d’1,8 milliard de dollars (1,4 milliard d’euros) dans une de ses filiales, qui a engendré une chute de plus de 9% de sa cotation en Bourse.

Selon l’agence PTI, la banque avait déjà informé le mois dernier le Bureau central d’investigation, CBI, d’avoir été victime d’une fraude de l’odre de 2,8 milliards de roupies.

Des responsables indiens, cités par l’agence PTI, ont indiqué jeudi que Modi avait quitté le pays le 1er janvier, soit avant la découverte par la banque des deux fraudes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.