DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'iceberg A-68 a fini par se détacher

Vous lisez:

L'iceberg A-68 a fini par se détacher

Taille du texte Aa Aa

Il a fini par se détacher des glaces de l'Antarctique : un immense iceberg, 55 fois plus grand que la ville de Paris, a commencé à dériver dans les eaux glaciales de l'hémisphère sud. Sa surface ? Près de 5 818 km2.

Baptisé A-68, l'iceberg avait été repéré dès juillet dernier. Les dernières images tournées en décembre par une équipe de chercheurs du British Antarctic Survey (le BAS) ont confirmé le détachement.

A ce stade, il n' y a guère de consensus quant à savoir si la rupture de l'iceberg est liée ou non au changement climatique. Selon Richard Alley, glaciologue à la Penn State University, il est raisonnable de lier l'événement aux activités humaines mais d'autres confrères restent beaucoup plus prudents.

Le BAS dirige une équipe de scientifiques dans le cadre d'une expédition dans la région au cours de laquelle ils examineront la vie marine qui était jusque-là emprisonnée sous l'iceberg.

Pour la biologiste marine Katrin Linse, "il est important que nous arrivions rapidement avant que l'environnement sous-marin ne change à mesure que la lumière du soleil pénètre dans l'eau et que de nouvelles espèces commencent à coloniser l'environnement."

C'est en l'an 2000 que le plus grand iceberg au monde avait été repéré. Il avait une surface de 2500 km2. et a fini par se briser trois ans plus tard en haute mer.