DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Premier cas humain de grippe aviaire H7N4

Vous lisez:

Premier cas humain de grippe aviaire H7N4

Taille du texte Aa Aa

Une nouvelle épidémie de grippe aviaire est-elle à craindre ? Toujours est-il que c'est en Chine qu'a été  enregistré le premier cas connu d'une contamination humaine par la grippe aviaire H7N4.

L'information n'a filtré que mercredi via le Centre de protection sanitaire à Hong Kong qui a été prévenu par les autorités chinoises.

Le cas de contamination concerne une femme de 68 ans qui s'est ensuite rétablie. La patiente habite dans la province côtière du Jiangsu (à l'est de la Chine). Elle a été hospitalisée en début d'année est est sortie de l'hôpital le 22 janvier dernier et a "été en contact avec de la volaille" avant sa maladie mais aucun de ses proches "n'a montré de symptômes durant la période de surveillance médicale".

Selon les registres de l'OMS, le virus H7N4, qualifié de hautement pathogène, a été repéré en 1997 en Nouvelle-Galles du Sud (Australie) dans un élevage de poulets. Mais c'est surtout la souche H7N9 de la grippe aviaire qui reste la plus répandue chez l'homme, chez qui elle peut d'ailleurs provoquer de graves problèmes respiratoires.

Elle est particulièrement préoccupante car elle ne tue pas les poulets infectés, qui ne développent pas non plus de symptômes, favorisant la propagation du virus et compliquant sa détection avant son contact avec l'homme.

L'OMS indique avoir été prévenu de deux cas antérieurs de H7N9 en Chine au mois de septembre dernier.

Par précaution, "les voyageurs se rendant en Chine continentale ou dans d'autres zones affectés doivent éviter les marchés de volailles vivantes ou les exploitations agricoles", rappelle de l'autorité sanitaire hongkongaise.

Avec Agences