DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

All Star Game: LeBron James and Friends contre Steph Curry and Co

Vous lisez:

All Star Game: LeBron James and Friends contre Steph Curry and Co

Taille du texte Aa Aa

Le All Star Game de la NBA rompt cette année avec la traditionnelle formule Est contre Ouest pour faire s’affronter deux équipes sélectionnées par les superstars LeBron James et Steph Curry, les deux joueurs arrivés en tête du vote des supporteurs, dimanche à Los Angeles.

But de l’opération: relancer l’intérêt d’un événement qui avait fini par ne plus ressembler que de loin à un vrai match de basket. Défense fantomatique, dunks à gogo et scores fleuves (192-182 pour l’Ouest l’an passé), sans parler du déséquilibre en faveur de l’Ouest (7 victoires en 10 ans), avaient fini par lasser les fans.

James et Curry ont pioché à tour de rôle parmi les huit autres titulaires élus, comme d’habitude, par les supporteurs et parmi les quatorze remplaçants sélectionnés par les coaches, sans tenir compte de l’appartenance aux conférences Est et Ouest. Pour éviter de froisser les ego, l’ordre des préférences des deux cadors n’a pas été révélé, mais il semble que les considérations sportives aient eu le dessus sur les préférences personnelles.

Ainsi, Kyrie Irving sera à la mène dans l‘équipe de LeBron James, alors qu’il avait “plaqué” les Cavaliers pour Boston l‘été dernier dans un échange très médiatisé. On trouve aussi Kevin Durant et Russell Westbrook dans la sélection de Curry, bien que les deux hommes soient notoirement fâchés depuis le transfert de “KD” d’Oklahoma à Golden State en 2016.

L‘équipe de James avait fort belle allure avant d‘être accablée par les forfaits (DeMarcus Cousins, Kevin Love, John Wall, Kristaps Porzingis). Le “King” a pu puiser dans l’immense réservoir de talents de la NBA des joueurs comme Paul George, Andre Drummond, Goran Dragic et Kemba Walker pour boucher les trous, mais les circonstances ont rééquilibré les forces en présence.

Steph Curry a choisi une équipe qui lui ressemble, remplie de shooteurs à longue distance comme James Harden (Houston), Klay Thompson (Golden State), Damian Lillard (Portland) et Kyle Lowry (Toronto). Pour les centimètres, il y aura dans la peinture (l’intérieur) le Camerounais Joël Embid (Philadelphie) et le Grec Giannis Antetokounmpo (Milwaukee), l’un des deux Européens en lice avec le Slovène Goran Dragic (Miami).

Comme d’habitude, le grand show du dimanche est précédé par une série d’amuse-gueule. Dès vendredi s’affrontent les sélections des “étoiles montantes” (en NBA depuis un ou deux ans): d’un côté celles des Américains et de l’autre celle des étrangers où figure le jeune Français Frank Ntilikina, passé de Strasbourg à New York l‘été dernier, et qui confirme ainsi ses débuts prometteurs.

Il y aura aussi samedi le concours de tirs à trois points, où Eric Gordon (Houston) défendra son titre, et le toujours très attendu concours de dunks avec le spectaculaire meneur de Dallas Dennis Smith Jr (1,88 m seulement).

Les équipes du All Star Game:

Team LeBron: LaMarcus Aldridge (San Antonio), Bradley Beal (Washington), Kevin Durant (Golden State), Kyrie Irving (Boston), Victor Oladipo (Indiana), Russell Westbrook (Oklahoma), Paul George (Oklahoma), Andre Drummond (Detroit), Goran Dragic (Miami), Kemba Walker (Charlotte)

Team Stephen: Giannis Antetokounmpo (Milwaukee), Jimmy Butler (Minnesota), DeMar DeRozan (Toronto), Joël Embiid (Philadelphie), Draymond Green (Golden State), James Harden (Houston), Al Horford (Boston), Damian Lillard (Portland), Kyle Lowry (Toronto), Klay Thompson (Golden State), Karl-Anthony Towns (Minnesota)

Le programme:

Vendredi:

(21h00 locales, 02h00 GMT samedi) Match des étoiles montantes

Samedi:

(20h00 locales, 01h00 GMT) Concours à trois points et concours de dunks

Dimanche:

(20h00 locales, 01h00 GMT) All Star Game

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.