DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Athlétisme: Lemaitre n'ira "pas aux Mondiaux, quoi qu'il arrive"

Vous lisez:

Athlétisme: Lemaitre n'ira "pas aux Mondiaux, quoi qu'il arrive"

Taille du texte Aa Aa

Champion de France en titre sur 60 m, Christophe Lemaitre vise un doublé 60-200 mètres lors des championnats de France en salle, samedi 17 et dimanche 18 février à Liévin (Pas-de-Calais).

Le sprinteur savoyard, qui, “quoi qu’il arrive”, ne sera pas aux Mondiaux de Birmingham début mars, y disputera sa dernière compétition de l’hiver.

QUESTION: Quel est votre état de forme et quels sont vos objectifs ce week-end ?

REPONSE: “Je suis bien, j’attends le début de la compétition. Je suis actuellement dans une phase d’entraînement léger pour avoir du jus, avec surtout de la technique, et on reprendra le dur après ces Championnats de France. L’ambition est de faire le doublé sur 60 et 200 mètres, remporter ces deux titres mais sans objectif de chrono. Le temps, ça viendra si ça doit venir. Je ne suis pas spécialement satisfait de mon hiver, même si j’ai fait une bonne sortie à Mondeville, que je n’ai pas su confirmer à Metz puis à Paris. C’est dommage et j’espère pouvoir le faire à Liévin, sur une très belle piste où j’ai toujours été bien accueilli et où j’ai plutôt de bons souvenirs. Il faut juste un petit déclic, que je n’ai pas eu sur mes deux autres sorties.”

Q: Allez-vous faire l’impasse sur les Championnats du monde (du 1er au 4 mars à Birmingham) ?

R: “Je n’y serai pas, quoi qu’il arrive, même si je fais 6“40 sur 60 m…sauf si le coach décide le contraire mais ça m‘étonnerait (rires). C’est un choix de préparation car l’objectif est d‘être très performant pour les Championnats d’Europe en plein air à Berlin cet été, où je vise le triplé 100-200-4×100 m. Il faut bosser pour être capable d’enchaîner des courses de ce niveau-là. Je me focalise sur ce week-end mais, dès que ce sera passé, je serai tourné vers l‘été. En mars et avril, je ferai un stage au Portugal avec l‘équipe de France puis en Espagne avec le club. Ce sont deux mois où ça va vraiment bosser.”

Q: Regrettez-vous l’absence de Jimmy Vicaut, forfait sur blessure ?

R: “Ce n’est pas que ça me gêne mais c’est vrai que ça m’embête, j’aurais bien aimé courir contre lui, histoire de me pousser un peu plus dans mes retranchements. Mais le 60 m, c’est quand même une discipline où, même sans adversaire comme Jimmy, il faut être attentif pour limiter les fautes techniques qui sont difficilement rattrapables. Je serai à fond pour chercher le titre mais je me concentre d’abord sur moi, sur ce que j’ai à faire pour gagner.”

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.