DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Leaders Cup: l'ASVEL gagne le choc des quarts contre Strasbourg

Vous lisez:

Leaders Cup: l'ASVEL gagne le choc des quarts contre Strasbourg

Taille du texte Aa Aa

Villeurbanne a gagné le choc des quarts de finale de la Leaders Cup contre Strasbourg, un autre favori pour le titre, 77 à 70, vendredi à Marne-la-Vallée.

L’ASVEL a surmonté un départ calamiteux (2-16) pour s’imposer grâce à 20 points de l’Américain A.J. Slaughter et 14 de Charles Kahudi, excellent aussi en défense.

Les Villeurbannais ont interrompu une excellente série de la SIG, qui restait sur dix matchs gagnés toutes compétitions confondues, dont six en championnat. Mais l‘équipe de Vincent Collet a perdu plusieurs joueurs essentiels sur blessure ces dernières semaines, comme le pivot Louis Labeyrie, et encore l’Américain David Logan, touché en cours de match jeudi.

Cette victoire fait du bien à l’ASVEL, qui espère réussir une deuxième partie de saison à la hauteur de son standing après un départ décevant, un peu à l’image du match.

“Au départ on était stressé, ce n‘était pas nous. On était coincé et on jouait à deux à l’heure. Ensuite on a montré des choses”, a dit T.J. Parker, porté à la tête de l‘équipe par son frère aîné Tony pour redresser la barre il y a un mois.

Villeurbanne, plus gros budget du championnat, a l’ambition de dominer le basket français et de participer le plus tôt possible à l’Euroligue (C1), via une invitation. Mais elle a échoué cette année à se qualifier pour la phase finale de l’Eurocoupe (C2). Le club rhodanien n’est que sixième du championnat avec trois victoires de moins que le trio de tête (Monaco, Le Mans, Strasbourg).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.