DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: le PSG sous tension, Marseille sur sa lancée

Vous lisez:

Ligue 1: le PSG sous tension, Marseille sur sa lancée

Taille du texte Aa Aa

Le PSG a pris un coup sur la tête face au Real Madrid et doit éviter les tensions dans le vestiaire au moment de retrouver la Ligue 1 samedi contre Strasbourg (17h00), alors que Marseille s’est offert une bonne dose de confiance en Europa League, avant de recevoir Bordeaux dimanche (21h00).

. Casse-têtes et frustration à Paris

Les Parisiens vont vite devoir redresser la barre après la déception de Madrid mercredi en 8e de finale aller de Ligue des champions (3-1). Avec plusieurs casse-têtes à gérer: la gestion de l’effectif et des cas Thiago Silva et Angel Di Maria, frustrés d‘être restés sur le banc à Bernabeu, et un trident Neymar-Cavani-Mbappé qui doit se remettre à marquer.

Fragilisé, l’entraîneur Unai Emery n’a pas souhaité s’appesantir sur son cas. “Mon futur, c’est le présent, le match de demain, bien préparer l‘équipe pour les prochains matches et pour le Real Madrid”, le 6 mars.

Bien que tranquille leader au classement, le PSG doit donc retrouver de la sérénité et montrer sa puissance de feu au Parc des Princes. Face à Strasbourg, il sera privé de trois joueurs suspendus: Kevin Trapp, Marco Verratti et Kylian Mbappé. Les Alsaciens avaient créé la surprise à l’aller en s’imposant à la Meinau 2-1 début décembre.

. Germain N.1 à l’OM

A Marseille, Valère Germain a livré un très bon match contre Braga (3-0) jeudi en Europa League en s’offrant un doublé. Avec Florian Thauvin, le fer de lance de cette équipe, il a été l’un des principaux artisans du succès convaincant contre les Portugais.

L’OM a donc retrouvé de l’allant après le nul à Saint-Etienne (2-2) en Ligue 1. Dimanche, l‘équipe phocéenne accueille Bordeaux, en pleine opération reconstruction avec son nouvel entraîneur Gustavo Poyet.

Thauvin sera-t-il d’attaque ? Il “a pris une bonne semelle sur le tibia, on verra s’il en pâtit pour dimanche”, a expliqué Rudi Garcia jeudi soir. Alors que le calendrier est chargé, “on aura besoin de tout le monde”, a enchaîné le technicien.

. Lille, si fragile

De son côté, le club de Lille connaît toujours des résultats en dents de scie malgré le remplacement de Marcelo Bielsa par Christophe Galtier au poste d’entraîneur.

Le Losc est parti pour un long bras de fer avec Bielsa qui réclame 18 millions d’euros d’indemnités et doit aussi défendre son cas devant la DNCG – le gendarme financier du football français – qui a interdit le club de recrutement et prononcé, à titre conservatoire, une relégation en Ligue 2 si de nouvelles garanties financières ne sont pas apportées.

Interrogé par la Voix du Nord, le président du club Gérard Lopez a reconnu qu’il “vivait mal” la situation. “Emotionnellement, c’est compliqué”.

“Le projet est sportif et il se joue à moyen et long terme. On est un peu en retard. La nature même du projet n’a pas changé. Il faut recadrer l’aspect sportif. Ce n’est pas acceptable d‘être seizième. Mais il faut garder confiance”, dit tout de même l’homme d’affaires hispano-luxembourgeois.

Dimanche, les Lillois ont un sacré défi avec la réception de Lyon (17h00). Les Lyonnais ont livré une belle partie contre Villarreal en Europa League (3-1). Et doivent stopper l’hémorragie en L1, après trois défaites, dont la dernière contre Rennes au Parc OL (2-0).

Programme de la 26e journée de Ligue 1:

Vendredi

Monaco – Dijon 4 – 0

Samedi

(17h00) Paris SG – Strasbourg

(20h00) Amiens – Toulouse

Angers – Saint-Etienne

Caen – Rennes

Montpellier – Guingamp

Troyes – Metz

Dimanche

(15h00) Nice – Nantes

(17h00) Lille – Lyon

(21h00) Marseille – Bordeaux

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.