DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Royaume-Uni : les églises au secours du réseau internet

Vous lisez:

Royaume-Uni : les églises au secours du réseau internet

Taille du texte Aa Aa

Les églises britanniques vont être mises à contribution pour renforcer la qualité du réseau internet et téléphonique en zone rurale au Royaume-Uni, selon un accord entre le gouvernement britannique et l’Église Anglicane dévoilé dimanche.

L’accord vise à permettre l’installation d’antennes relai ou d’autres matériels de transmission sur les 16.000 bâtiments détenus par les paroisses.

“Avec cet accord, même des édifices datant du XVe siècle vont aider le pays à préparer son avenir et améliorer la vie des habitants en renforçant la connectivité dans certaines régions les plus difficiles d’accès”, s’est réjoui le ministre en charge du numérique, Matt Hancock.

L’accord garantit que les infrastructures déployées “n’affecteront pas le caractère, l’architecture, ou la dimension historique” des bâtiments utilisés.

Selon le ministère, les deux tiers des églises d’Angleterre sont situées en zone rurale, le plus souvent à proximité des habitations, ce qui en fait des emplacements privilégiés pour améliorer les liaisons entre usagers.

L‘évêque de Norwich (est de l’Angleterre) a salué cet accord. “Nous disposons d’un véritable réseau national d‘églises, et l’utiliser de manière ingénieuse pour développer de nouvelles formes de liens améliore leur valeur auprès des communautés qu’elles servent”, a-t-il déclaré.

Plus de 120 églises au Royaume-Uni sont déjà équipées de matériels visant à accroitre la qualité des réseaux, que ce soit des émetteurs ou des antennes paraboliques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.